La station spatiale chinoise devrait être opérationnelle dans le courant de l’année 2022.

Le projet de la Chine de disposer en permanence d’astronautes dans l’espace vient de passer une étape importante. Le premier module de la station spatiale chinois vient en effet d’être lancé avec succès en orbite. Ce module sera la pièce centrale de la station, le lieu de vie des astronautes, ainsi que le centre de contrôle de la station. D’une longueur de 16,6 mètres et d’un diamètre de 4,2 mètres, le module a été lancé depuis le centre de lancement de Wenchang, au sud de la Chine, sur l’île d’Hainan.

À terme, la station spatiale chinoise composée de 4 modules sera habitée en permanence. Elle devrait être pleinement opérationnelle en 2022. Le lancement des différents modules et leur assemblage devraient s’étaler sur un an. Le processus demandera une dizaine de missions successives.

À l’heure actuelle, l’empire du Milieu n’a communiqué aucun calendrier précis, mais on connait déjà les prochaines étapes ; un vaisseau cargo devrait être lancé et s’arrimer au premier module en mai. Une mission habitée devrait également avoir lieu au mois de juin vers la station spatiale chinoise en construction (CSS).

Si Tiangong n’a pas pour vocation de devenir un lieu de coopération internationale, contrairement à l’ISS, la Chine a tout de même déclaré que sa station sera ouverte aux collaborations avec l’étranger. Des expériences scientifiques imaginées par des chercheurs internationaux seront ainsi réalisées au sein de la station spatiale chinoise.

Cette dernière devrait évoluer en orbite terrestre basse (entre 340 et 450 km d’altitude). Sa durée de vie prévue sera de l’ordre de dix à quinze ans. La station spatiale chinoise, baptisée Tiangong (« Palais céleste ») sera beaucoup plus petite que la station spatiale internationale (ISS).

En parallèle de ce projet, la Chine prévoit de lancer un réseau de satellites en orbite basse pour offrir une connexion Internet de qualité à sa population. Elle projette de lancer 13.000 satellites dans l’espace.