Des chercheurs ont créé le blanc le plus blanc de l’Histoire

Cette couleur reflète 98,1% de la lumière visible.

Des chercheurs de l’Université de Purdue, dans l’Indiana, affirment avoir créé la peinture la plus blanche de l’Histoire. Capable de refléter jusqu’à 98,1% de la lumière du soleil, cette peinture décroche le titre de peinture blanche la plus intense, un titre qui était jusqu’ici détenu par une autre formulation qui reflétait « seulement » 95,5% de la lumière du soleil. Cette dernière avait été dévoilée en octobre dernier, par les mêmes chercheurs.

Au-delà de prestige d’avoir élaboré la peinture la plus blanche de l’Histoire, les chercheurs ont mis au point cette nouvelle formulation dans le but d’améliorer l’isolation des bâtiments. En plus de refléter la lumière du soleil, le blanc rejette la chaleur, contrairement au noir qui absorbe la lumière et la chaleur. Peindre des bâtiments avec la peinture la plus blanche de l’Histoire pourrait donc permettre de les garder frais plus longtemps sans avoir recours à une climatisation.

Pour mettre au point cette nouvelle peinture, les chercheurs de l’Université de Purdue ont fortement concentré sa teneur en sulfate de baryum. « Nous avons constaté qu’en utilisant du sulfate de baryum, vous pouvez théoriquement rendre les choses vraiment, vraiment réfléchissantes, ce qui signifie qu’elles sont vraiment, vraiment blanches », a déclaré Xiangyu Li, l’un des chercheurs sur le projet de la peinture la plus blanche de l’Histoire. De plus, puisque les particules de sulfate de baryum sont de tailles différentes, la peinture fortement concentrée en ce composant peut diffuser une plus large gamme de lumière et donc, refléter plus largement la lumière du soleil.

On peut voir à l’infrarouge que le carré de peinture blanc est à une température inférieure du reste de la plaque.                                        Crédit : Université de Purdue

Cette couleur pourrait donc être une solution dans la lutte contre le réchauffement climatique. On le sait l’utilisation des ventilateurs et autres climatiseurs représente une source de pollution importante et leur recours devrait augmenter à mesure que les températures croissent. C’est pourquoi trouver des solutions moins polluantes telles qu’une peinture qui rejette 98,1% de la lumière et la chaleur du soleil est primordial. Encore faut-il que cette peinture ultra blanche puisse être commercialisée et utilisée pour repeindre les bâtiments et maisons.

Il y a quelques années, des chercheurs étaient déjà parvenus à mettre au point le noir le plus noir de l’Histoire : le Vantablack. Ce dernier absorbe 99,99 % de la lumière.