Nokia mise sur des smartphones très bon marché pour se relancer

La marque finlandaise présentait ce jeudi ses trois nouvelles gammes de smartphones.

Rien ne va plus pour la marque finlandaise Nokia. Avec seulement 2,8 millions de smartphones vendus dans le monde au quatrième trimestre 2020, Nokia n’est plus que l’ombre du géant des télécoms qu’il était il y a dix ans. En 2008, un téléphone portable sur deux était de la marque Nokia. Trois ans plus tard, ses parts de marché étaient réduites de moitié. La chute aura été très rapide puisqu’en 2013, la marque Nokia ne représente plus que… 3% du marché. Elle mise tout d’abord sur Windows Phone pour se relancer, avant d’adopter Android des années plus tard. L’adoption très tardive de l’OS de Google ne fera toutefois aucune différence. Fin 2020, Nokia touche le fond et passe sous la barre des 1% de parts de marché.

Face à l’échec de sa stratégie, Nokia semble avoir décidé de revoir intégralement sa stratégie sur mobile en misant plus que jamais sur des modèles d’entrée de gamme. Ses Nokia C, G et X se positionnent comme des appareils premier prix, avec des tarifs allant de 139 euros à 379 euros.

Côté design, la formule évolue finalement très peu. Il ne faut pas non plus s’attendre à des fonctionnalités particulièrement innovantes sur ces trois gammes. Pour se démarquer, Nokia mise sur l’autonomie de ses smartphones (qui ira de 2 à 3 jours selon les modèles), sur une garantie de 3 ans au lieu de 2 et sur la promesse de mises à jour régulières pour une durée de 3 ans. La proposition est intéressante, reste toutefois à voir si le consommateur s’y intéressera. Car on ne va pas vous mentir, les smartphones Nokia ne font plus rêver depuis bien longtemps et si les nouveaux modèles ont un look un peu plus jeune que leurs ancêtres, leurs fiches techniques ne font pas (du tout) rêver.

Le G10, le smartphone le plus abordable de la gamme, n’embarque par exemple qu’un capteur photo de 13 mégapixels comme caméra principale, qui est seconde par un capteur macro de 2 mégapixels et un capteur de profondeur de 2 mégapixels. On est très loin des 48 mégapixels du Poco M3. Même si tout ne repose pas uniquement sur le capteur, Nokia sera forcément désavantagé face à ses concurrents chinois. Le reste de la fiche technique du G10 est pourtant plutôt séduisante puisque l’appareil est équipé d’un écran HD+ de 6,5″, embarque un processeur MediaTek G25, 3 Go de RAM et 32 Go de stockage.

Plus haut dans la gamme, on retrouve le G20, puis les X10 et X20. Ce dernier se présente comme le plus haut de la gamme puisqu’il sera vendu 379€ en magasin. La fiche technique est toutefois loin de vendre du rêve. Avec son processeur Snapdragon 480, le X20 aura sans doute du mal à rivaliser avec les autres milieu de gamme, qui affichent des performances nettement supérieures pour la plupart. On notera toutefois que Nokia semble avoir fait des efforts dans la photo, en misant cette fois sur un capteur principal de 64 mégapixels et un capteur frontal de 32 mégapixels pour les selfies.

Nokia semble toutefois l’avoir bien compris : il n’a pas les moyens de concurrencer les acteurs chinois niveau prix. Il mise donc sur un argumentaire très différent. La promesse d’une meilleure autonomie et d’une meilleure sécurité pourraient dès lors l’engager dans un niche qui lui conviendrait parfaitement.

– Nokia G10 : 139 euros / à partir de juin
– Nokia G20 : 169 euros / à partir de juin
– Nokia X10 : 299 euros / à partir de juin
– Nokia X20 : 379 euros / à partir de juin