Piratage de Facebook : l’Autorité de protection des données appelle à la vigilance

L’Autorité de protection des données (APD) appelle mercredi Facebook à «fournir des informations complètes au plus vite» à propos du piratage des données de plus de 500 millions d’utilisateurs du réseau social – dont 3 millions de comptes belges – survenu en 2019 et révélé samedi par la presse. Elle propose aux citoyens des conseils pratiques pour se protéger contre l’escroquerie en ligne et incite les personnes concernées à porter plainte.

L’APD indique avoir “immédiatement pris contact avec son homologue irlandais“, l’établissement principal de Facebook se situant en Irlande, et exhorte le réseau social à “informer avec précision ses utilisateurs quant à l’impact exact de la fuite”, ainsi que sur les mesures à prendre.

En effet, les données personnelles ayant fuité peuvent être utilisées pour escroquer ou soutirer des données sensibles. Afin de l’éviter, l’APD conseille aux utilisateurs de vérifier s’ils sont concernés sur le site jesuisconcerne.be ou haveibeenpwned.com et de ne pas utiliser de sites web malveillants pour ce faire.

Avec les données qu’ils ont recueillies, des pirates informatiques pourraient tenter de vous ’hameçonner’ ou de vous escroquer en vous envoyant des SMS, des messages WhatsApp, ou encore des emails convaincants“, avertit l’APD, qui enjoint les citoyens à ne pas partager leurs codes ou mots de passe par email ou téléphone et à ne jamais cliquer sur un lien suspicieux. Des conseils pour reconnaitre des messages malveillants sont disponibles sur le site safeonweb.be.

Pour finir, l’APD conseille aux personnes concernées de porter plainte auprès de son organisme, sur son site web. “Même si la responsabilité de la fuite porte sur une organisation dont l’établissement n’est pas situé en Belgique, l’APD s’assurera qu’il soit donné suite à votre plainte”, indique-t-elle dans son communiqué.

Belga