L’entreprise de Jeff Bezos pourrait racheter les cinémas AMC.

La rumeur selon laquelle Amazon pourrait disposer de ses propres salles de cinéma court depuis un moment déjà. Or, les difficultés financières dans lesquelles les exploitants de salles obscures se trouvent renforcent les spéculations à ce sujet. Le confinement et les différentes mesures mises en place pour lutter contre la propagation du virus ont en effet un impact dévastateur sur les cinémas ce qui pourrait en pousser certains à se rapprocher d’investisseurs importants.

Selon Forbes, la chaîne de cinémas AMC aux États-Unis se serait rapprochée d’Amazon pour discuter de son éventuel rachat, car si cette dernière est parvenue à éviter de justesse la banqueroute en janvier dernier grâce à une levée de fond d’un milliard de dollars, AMC accuse encore 4,9 milliards de dollars de dette.

Un tel rachat pourrait représenter de belles opportunités pour les deux parties. Pour AMC, cela lui permettrait d’éviter de mettre la clé sous la porte. Quant à Amazon, disposer de ses propres salles de cinéma lui permettrait de projeter certains de ses films sur grands écrans. Rappelons en effet que le géant de l’e-commerce dispose de son propre service de streaming, Amazon Prime Video. Projeter ses productions au cinéma lui offrirait un droit d’entrée pour les grandes cérémonies dédiées au 7e art. La plupart d’entre elles exigent en effet une projection en salles obscures pour concourir à un prix.

Ce dernier point serait un excellent argument pour convaincre les réalisateurs réticents à l’idée de travailler avec des plateformes de streaming à collaborer avec Amazon.

Par ailleurs, Amazon pourrait profiter de la situation particulièrement difficile dans laquelle se trouve AMC actuellement pour racheter la société à bas prix. Cependant, les lois américaines actuelles empêchent les studios d’acquérir des chaines de cinéma pour éviter un quelconque monopole, mais le projet de révision de la législation pourrait jouer en sa faveur. Reste à voir si les soi-disant discussions entre les deux parties sont vraies et si elles vont aboutir à un accord.