La startup belge a déjà récupéré cinq fois le montant recherché. 

Joli succès pour la fraiseuse 3D de la jeune pousse bruxelloise Mekanika, qui a atteint son objectif de financement en l’espace de quelques heures. Celui-ci n’était certes pas très élevé, avec son seuil de 25.000€. L’engouement du public a toutefois été tel qu’en l’espace de quelques jours seulement, la startup a récupéré cinq fois le montant recherché. A l’heure d’écrire ces lignes, la fraiseuse Evo flirte avec la barre des 140.000€ sur la plate-forme KickStarter.

La fraiseuse 3D Evo se destine à un marché de niche : principalement les métiers du bois et de la création. Elle permet de créer en l’espace de quelques heures un meuble, un accessoire ou un objet de taille relativement imposante sans devoir fournir le moindre effort. “Un simple tutoriel de 20 minutes suffit pour démarrer des projets basiques” nous expliquait récemment Roldan Descamps, l’un des jeunes cofondateurs de la startup.

Pour financer son projet, la startup avait besoin d’une vingtaine de commandes. Elle avait totalisé une quarantaine de ventes sur l’année 2020. KickStarter devrait visiblement lui permettre de prendre son envol avec déjà plus de 80 commandes au compteur.

La campagne de financement est accessible via ce lien.