Jeux-vidéo : notre top 5 de janvier

Après une période de fin d’année très chargée en sorties, le mois de janvier aura été l’occasion de se poser un peu pour les gamers. Quelques jolies surprises étaient toutefois au programme…

Unspottable (PC, PS4, Switch, Xbox One)

Idéal pour animer une soirée entre amis ou en famille sur le canapé, Unspottable est un jeu résolument fun dans lequel les joueurs doivent mimer les comportements de robots pour tenter de passer inaperçu aux yeux des autres joueurs et les frapper pour les mettre K.O. au moment où ils s’y attendent le moins. Les parties mènent souvent à l’hilarité générale, avec des situations cocasses. Paranoïa, manipulations et stratégies vicieuses font partie intégrale de l’expérience. Si on pourra lui reprocher l’absence de défis en solo et de mode de jeu en ligne, Unspottable se révèle un divertissement idéal pour animer les soirées entre amis. Esthétiquement, le jeu est très réussi, les défis sont variés et le jeu est vendu une bouchée de pain. A moins d’être complètement allergique au genre, passer à côté de cette petite pépite serait une grossière erreur. Lire notre test complet.

Hitman 3 (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Hitman 3 marche sur les traces de ses deux ainés et s’impose comme un très bon jeu d’infiltration. On pourra toutefois clairement lui reprocher un certain manque d’ambition de la part du studio danois IO Interactive qui se contente de prolonger l’aventure sans corriger aucun défaut des précédents volets. Dans l’ensemble, il reste beaucoup trop facile d’anticiper les réactions des PNJ dans ce simulateur d’assassinats, qui tire tout son intérêt de l’incroyable palette de plans qu’il est possible de mettre en place pour éliminer ses cibles. Tout l’intérêt du jeu repose sur la planification des assassinats et des approches différentes d’une même mission. Passionnant si on y accroche, Hitman 3 souffre des mêmes défauts que ses ancêtres avec son gameplay un peu trop rigide, ses séquences de gunfights pas assez nerveuses et son scénario très maigre. Il offre en revanche un contenu très dense et un gameplay très riche. Si vous aviez accroché aux deux précédents volets, foncez. Ne vous attendez toutefois pas à de grosses surprises ni révélations dans cette suite finalement très convenue. Lire notre test complet.

The Yakuza Remastered Collection (Xbox One, PS4, PC)

Avec The Yakuza Remastered Collection, les joueurs PC et Xbox pourront enfin découvrir la fin de l’arc narratif débuté avec le tout premier volet de la série. La sortie tardive de cette compilation sur ces deux supports joue clairement en sa défaveur. Toutefois, pour les joueurs qui seraient passés à côté de cette série parce qu’ils ne possédaient pas de PS3 ou de PS4 à l’époque, la Remastered Collection permettra de jouer les séances de rattrapage. Des trois épisodes qui nous sont ici proposés, le 4ème volet est sans doute le moins intéressant avec son scénario qui part un peu dans tous les sens. Yakuza 3 a également mal vieilli. Logique, il s’agit de 2009. Yakuza 5 en revanche, s’en sort plutôt bien et se présente surtout comme une conclusion épique à l’arc narratif principal. La formule fonctionne en tout cas à merveille. Reconnue pour ses combats intenses, ses mini-jeux décalés, son humour très particulier et son scénario en béton armé, Yakuza reste un monument du jeu vidéo. Si le travail de remasterisation est un peu paresseux, le prix très doux de cette compilation (39,99€) aura tendance à nous faire fermer les yeux sur ses petits défauts. Une chose est sûre, si vous avez déjà bouclé Kiwami 1 et 2 et Yakuza 0, la Remastered Collection est la prochaine étape logique. Attention toutefois à l’overdose qui vous guette! Lire notre test complet.

The Medium (PC, Xbox Series)

Avec The Medium, le studio polonais Bloober Team signe son projet le plus ambitieux, un survival-horror qui lorgne du côté de Silent Hill tout en adoptant une approche beaucoup plus narrative que son modèle, avec des séquences de jeu moins musclées. Artistiquement et narrativement, le jeu de Bloober est une très belle réussite. Le scénario du jeu est passionnant à suivre de bout en bout avec ses histoires d’esprits pleines de nostalgie. Le cadre atypique du jeu, son univers sombre et sa bande son maîtrisée lui confèrent une identité unique. Esthétiquement, le jeu du studio polonais est également l’un des premiers titres next-gen à nous en mettre plein les yeux avec ses superbes panoramas et ses jolis effets visuels. Il faudra en revanche composer avec un gameplay qui peine à trouver sa voie… Lorgnant tantôt du côté du jeu d’enquête narrative, tantôt du côté du survival horror, The Medium souffre d’un manque global de punch et d’une prise en main un peu trop rigide. Des petits défauts qu’on lui pardonnera volontiers au vu de ses nombreuses qualités. Ames sensibles s’abstenir toutefois : les séquences horrifiques du jeu ont de quoi vous filer une trouille bleue et les propos très matures du jeu réservent The Medium à une audience à l’aise avec les thèmes abordés. Lire notre test complet.

Ender Lilies (PC)

En proposant un gameplay très simple mais diablement efficace, Ender Lilies : Quietus of the Knights s’impose comme une agréable surprise. Avec un challenge bien présent et croissant, l’aventure se suit plaisamment dans ce metroidvania aux charmes nostalgiques. Le jeu se démarque des autres productions du genre par la composition de son équipe. On prend ici un réel plaisir à composer l’escouade parfaite. On reprochera toutefois au titre la rareté des checkpoints, puisque ce n’est qu’en ces lieux que l’on peut modifier son escouade ou sauvegarder. Si les affrontements sont efficaces et la construction du jeu intéressante, la narration manque d’ambition. On comprend aisément le pitch de base et notre mission, les à-côtés sont en revanche plus confus et l’univers appelé à se développer. Cela n’empiète toutefois pas sur l’expérience globale d’un titre très poétique, rythmé par de fantastiques mélodies et un level design aux petits oignons. Assurément, l’une des bonnes surprises de ce début d’année. Lire notre test complet.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.