A la fois très accessible, fun à jouer et terriblement addictif, Unspottable est le jeu idéal pour animer une soirée entre amis ou en famille sur le canapé.

Si l’on a souvent tendance à se tourner vers un Mario Party pour animer les soirées entre amis, les petites productions indépendantes sont de plus en plus nombreuses à surfer sur la vague des party-games. Après Fall Guys, Among Gus et Party Panic, place à Unspottable, un petit jeu sans prétention qui joue cette fois la carte du local. Pas de mode de jeu en ligne pour le moment, il faudra attendre une future mise à jour pour y jouer avec ses amis à distance. En attendant, Unspottable est le titre idéal pour animer une soirée en famille ou entre amis devant la télé.

Dans ce mini-jeu, tout le monde fait sa gym en rythme. Pour éviter de se faire repérer, il faut mimer le comportement des robots.

Sorti de nulle part, le jeu reprend un concept vieux comme le monde. Dans Unspottable, il faudra en effet passer inaperçu parmi la foule pour tenter de surprendre ses adversaires. Quatre joueurs pourront ainsi s’affronter sur un total de 12 cartes différentes. Chacun sera représenté à l’écran par un petit personnage au look tout mignon, qui se mêlera dans une foule de robots, au look identique. En début de partie, il faudra identifier rapidement son personnage en observant l’attitude de tous les personnages à l’écran. Cela prendra parfois quelques secondes, parfois plus d’une minute… De préférence, il s’agira d’éviter d’attirer l’attention des autres joueurs, car le moindre comportement suspect peut révéler votre identité! Paranoïa et évasion sont les maîtres mots du jeu. L’objectif est lui plutôt simple : éliminer vos ennemis avant que ce ne soit eux qui vous élimine, et dans certains cas accomplir des missions secondaires en récupérant par exemple différents objets sur la carte, tout en évitant encore une fois d’attirer l’attention des autres joueurs.

Si le concept est simple, il fonctionne à merveille, en grande partie grâce à la diversité des séquences de jeu. On retrouve ici 12 cartes aux particularités uniques. Direction le supermarché, pour faire vos courses, la soirée disco dans laquelle il faudra danser en rythme, le tatami sur lequel même les robots deviennent agressifs, ou la cour de récré, où vous pourrez faire diversion en vous moquant des autres élèves. Si le contenu reste léger, le jeu n’est facturé qu’une petite dizaine d’euros et offre une très bonne rejouabilité. On n’hésitera pas à revenir plusieurs dizaines de fois sur les mêmes challenges…

Les épreuves sont variées et ont toutes leurs spécificités.

Le plus gros atout d’Unspottable, c’est d’être un titre très accessible auquel maman, papa, grand-mère et papy pourront jouer. Pas besoin de skill ici. Il suffit d’observer ce qui se passe à l’écran, de déplacer son personnage avec le stick et de frapper son adversaire au bon moment en appuyant sur un seul et unique bouton.

Alors oui, on pourra reprocher au jeu de ne pas proposer de mode solo ni d’IA. A deux joueurs, c’est amusant, mais à quatre c’est forcément beaucoup mieux. L’absence de mode de jeu en ligne se fait ressentir, mais les développeurs ont déjà indiqué qu’ils planchaient sur un mode en ligne. Quoi qu’il en soit, il faudra obligatoirement être deux pour y jouer. A ce titre, un mode défis face à des joueurs contrôlés par l’IA aurait eu tout son sens. Mais l’un dans l’autre, celui-ci n’aurait réellement servi que de tutoriel puisque l’intérêt réel du jeu consiste à affronter des joueurs humains et à mettre en place des stratégies vicieuses.

Autre petit défaut du jeu : sa prise en main un peu trop rigide. Rien de grave en soi, mais on aurait clairement aimé que les commandes soient un peu plus réactives. Les personnages se déplacent très lentement à l’écran et accélérer la vitesse de jeu ne serait-ce que sensiblement n’aurait sans doute pas fait de mal au concept.

Dans ce niveau, les robots peuvent également vous mettre K.O.

Côté technique, c’est presqu’un sans faute. Visuellement, le jeu est très réussi et s’offre une direction artistique superbe. Les décors sont colorés et variés, les effets visuels sont stylés et le jeu parfaitement optimisé sur PC comme sur Xbox. Sur Switch, il faudra en revanche composer avec une lisibilité faible si vous jouez sur l’écran de la console et des visuels un peu moins soignés. Pour ce qui est de la bande son, le jeu manque un peu de personnalité, mais les bruitages et quelques musiques qui sont de la partie font leur travail.

Conclusion

Idéal pour animer une soirée entre amis ou en famille sur le canapé, Unspottable est un jeu résolument fun dans lequel les joueurs doivent mimer les comportements de robots pour tenter de passer inaperçu aux yeux des autres joueurs et les frapper pour les mettre K.O. au moment où ils s’y attendent le moins. Les parties mènent souvent à l’hilarité générale, avec des situations cocasses. Paranoïa, manipulations et stratégies vicieuses font partie intégrale de l’expérience. Si on pourra lui reprocher l’absence de défis en solo et de mode de jeu en ligne, Unspottable se révèle un divertissement idéal pour animer les soirées entre amis. Esthétiquement, le jeu est très réussi, les défis sont variés et le jeu est vendu une bouchée de pain. A moins d’être complètement allergique au genre, passer à côté de cette petite pépite serait une grossière erreur. 

Unspottable

8.1

Gameplay

8.5/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

7.0/10

Finition

9.0/10

Les + :

  • Un concept très séduisant
  • Parfait pour animer une soirée entre amis
  • Une réalisation soignée
  • Le prix doux (11,99€)
  • Beaucoup de variété dans les niveaux

Les - :

  • Une prise en main trop rigide
  • Pas de jeu en ligne à la sortie, uniquement du local
  • Pas d'IA ni de mode solo