La série annuelle du studio Gust revient cette fois avec une suite directe au dernier jeu. Ce nouvel “Atelier” centré sur Ryza prend la suite de l’épisode le plus populaire jamais confectionné par le studio japonais.

Sorti en 2019, Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout a su se faire remarquer des fans de JRPG. Avec pourtant plus de 20 ans de titres à son actif, cette série de niche n’a jamais fait grand bruit, et encore moins en occident. Cet épisode en particulier à pourtant eu un succès plus retentissant, une performance toujours modeste mais qui permet à cette petite série de prendre de l’importance dans le monde entier. Et c’est sans doute pour surfer sur cette vague que Gust proposera dès le 29 janvier une suite directe à ce titre.

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy prend place trois ans après les événements du premier jeu. Nous retrouvons Reisalin Stout, une alchimiste qui va se rendre à la capitale royale d’Ashra-am pour étudier des ruines se trouvant aux alentours ainsi que pour percer le mystère d’un étrange joyau trouvé sur son île natale. L’occasion de recroiser les personnages du premier jeu qui se joindront à nous, ainsi que de nouveaux personnages hauts en couleurs. Un scénario sympathique qui n’hésite pas à prendre son temps et à nous montrer de nombreuses interactions entre les différents protagonistes. Si ce n’est pas nécessaire pour suivre l’aventure, avoir joué au premier jeu est plutôt récompensé par l’évolution des personnages déjà présents auparavant.

Les zones explorables sont vastes et remplies de points de collecte.

Au contrôle de Ryza, notre objectif est d’explorer les zones aux alentours de la ville pour faire progresser le scénario mais également d’obtenir tout un tas d’objets, que ce soit en combattant des monstres ou encore en les trouvant sur les nombreux points de collecte dans ces mêmes zones. Les endroits que nous sommes amenés à explorer sont plus grands et plus verticaux que jamais grâce aux nouvelles capacités de Ryza. Celle-ci peut désormais nager, grimper aux lierres ou encore utiliser un grappin sur certaines prises, permettant une topographie plus variée.

Tous ces objets amassés permettent de pratiquer l’alchimie, une mécanique centrale de la série Atelier. Ce nouvel épisode reprend presque à l’identique le système d’alchimie du précédent. Avec la recette en notre possession, il est possible d’utiliser les matériaux trouvés lors de l’exploration pour confectionner un tout nouvel objet encore plus intéressant. De l’équipement, des objets utilisables en combat ou encore des matériaux permettant de créer d’autres objets plus complexes sont obtenables par ce biais. L’alchimie a donc beaucoup d’importance dans la progression, et maîtriser ce système sera nécessaire malgré sa complexité.

Parce que l’alchimie s’avère un peu compliquée et demandera un petit temps d’adaptation de la part du joueur. De nombreux paramètres sont à prendre en compte lorsque l’on crée un objet et de plus en plus de possibilités s’ajoutent au fil du jeu. Même si ce n’est pas toujours important de prendre tout cela en compte (et qu’un mode automatique existe, permettant de crafter plus simplement), le système se révèle être assez profond et très bénéfique aux joueurs qui sauront en tirer parti.

L’alchimie a une importance toute particulière dans la progression.

Le système de combat se révèle, lui aussi, très convaincant, dynamique et tactique. Reprenant une bonne partie des mécaniques installées dans le précédent jeu, celui-ci se voit cependant redynamisé en demandant au joueur d’être encore plus actif. Le système est un hybride entre du tour par tour et du temps réel. Nous contrôlons un personnage parmi trois membres actifs, chacun possédant leurs styles et attaques différentes. Votre tour vous permet d’attaquer ou d’utiliser des objets. Chaque attaque rapporte un point d’action pouvant être dépensé par les membres de l’équipe dans des skills, des attaques plus puissantes aux propriétés variées. Il est également possible de défendre, permettant de gagner des points d’actions si la commande est utilisée au bon moment. Les “Action Order” sont également une mécanique primordiale. Les autres personnages vous demandent souvent de réaliser des actions spécifiques en combat. Atteindre l’objectif permettra à ce personnage de lancer une attaque très puissante. Il est donc important de se coordonner avec les autres membres du groupe pour être efficace et maximiser les dégâts. L’aventure ne sera pas forcément très corsée mais demandera tout de même une bonne compréhension des mécaniques de combat.

Le gameplay est plus dynamique que jamais dans la série.

Comme les autres jeux de la série, Atelier Ryza à tous les symptômes d’un titre “petit budget”. La technique laisse à désirer, les textures datées et autres problèmes d’aliasing se font ressentir, et le nombre limité d’animations pour les personnages impacte la mise en scène des cinématiques. Les décors ne sont pourtant pas désagréables à regarder, mais c’est surtout grâce à la direction artistique très efficace du titre. Il faut également souligner la mise en scène des combats très soignés et qui rajoute beaucoup au dynamisme de ceux-ci. Chose rare dans la série, les textes du jeu sont proposés en français, tandis que le jeu est entièrement doublé en japonais. La bande-son est de très bonne facture, composée en grande partie de musiques énergiques et enjouées. Une ambiance musicale qui colle parfaitement au ton général et aux aventures de Ryza.

Si les différents aspects qui composent le jeu sont très efficaces, il faut garder à l’esprit que le titre ne plaira pas à tous les joueurs. Certaines mécaniques de ce Atelier Ryza 2 demandent un peu d’investissement et le système d’alchimie provoque un côté “grinding” répétitif qui peut déplaire. Ces éléments sont cependant atténués par la grande praticité dont fait preuve le titre. Une encyclopédie in-game aidera à traquer des matériaux précis, et la possibilité de voir quel point de collecte rapporte quel objet directement sur le terrain est un ajout fort appréciable. Si le genre vous plaît, Atelier Ryza 2 offre de quoi occuper durant quelques dizaines d’heures.

Conclusion

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy nous laisse de nouveau incarner Ryza dans une toute nouvelle aventure se déroulant trois ans après le premier jeu. Celui-ci garde la formule des derniers épisodes. La collecte de matériaux et l’alchimie sont les deux éléments qui permettent à Atelier Ryza 2 de se démarquer des autres JRPG. Alors certes, les mécanismes peuvent paraître répétitifs, mais les nouvelles fonctions ajoutées se révèlent très pratiques. Le système de combat revisité ajoute également du dynamisme dans les combats. Tactique et intelligent, celui-ci demande de se coordonner efficacement avec ses coéquipiers. Malheureusement, la technique du jeu est moins convaincante. Son côté “petit budget” se ressent même si la direction artistique du jeu atténue ces problèmes. S’il reste proche de son ancêtre, Atelier Ryza 2 améliore sensiblement la recette sans toutefois la réinventer. Les fans y trouveront leur compte. Les autres auront sans doute un avis plus mitigé sur la question. 

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy

7.1

Gameplay

7.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

7.5/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • Un scénario et des personnages plaisants à suivre
  • Un système de combat engageant
  • L’alchimie, complexe et profond
  • Textes en français

Les - :

  • La récolte, un processus répétitif
  • Demande du temps avant de s’habituer à certaines mécaniques
  • Visuellement loin des standards actuels