Le navigateur de Microsoft intègre une nouvelle fonctionnalité très attendue.

Petit à petit, Edge rattrape son retard sur la concurrence. Il intègre cette semaine une nouvelle fonctionnalité très attendue avec les alertes de compte en cas de mot de passe corrompu.

Concrètement, le navigateur informera l’utilisateur lorsque l’un de ses identifiants est repéré dans une base de données piratée. Les identifiants volés sont régulièrement partagés ou vendus sur le dark web, parfois pour des montants dérisoires.

Dans la pratique, la fonction Password Monitor cryptera et hachera les données d’identifiants pour les comparer aux bases de données piratées. Une technique sécurisée qui permettrait de garantir la sécurité des comptes des utilisateurs.

Microsoft n’est pas le premier acteur à déployer cette fonction puisqu’elle existait déjà sur Chrome et Firefox. Il se distingue toutefois de ses rivaux de par une autre fonctionnalité fort pratique puisqu’il est désormais possible de demander au navigateur de générer lui-même des mots de passe aléatoires, sauvegardés sur le compte de l’utilisateur et synchronisés simultanément sur plusieurs machines.