L’homme a été en mesure de reconnaitre les membres de sa famille et lire des chiffres sur un diagramme oculaire tout de suite après l’opération. 

Un nouveau type d’implant synthétique développé par la société CorNeat a permis à un homme de 78 ans de recouvrer la vue. Si les implants synthétiques sont loin d’être nouveaux, celui utilisé ici, le KPro, simplifie de manière significative l’intervention. Habituellement, l’utilisation d’un implant synthétique se fait en dernier recours, lorsque les greffes et implants de cornées n’ont pas fonctionné.

Le fait que l’implant KPro puisse être directement intégré dans la paroi oculaire du patient sans qu’aucun tissu donneur ne soit utilisé simplifie drastiquement l’intervention. L’opération ne demande qu’un minimum de points de suture et de coupe, comme le montre la vidéo ci-dessous. De plus, l’utilisation d’un matériau biomimétique « stimule la prolifération cellulaire, conduisant à une intégration tissulaire progressive », indique CorNeat. La société affirme également que le temps de guérison est exceptionnellement rapide.

Tout de suite après l’opération, le patient a pu reconnaitre des membres de sa famille et lire des chiffres sur un diagramme oculaire, preuve que la chirurgie a fonctionné et que le nouveau type d’implant est prometteur.

L’utilisation de la cornée synthétique KPro a été approuvée chez 10 autres patients dans le cadre d’essais, en Israël. CorNeat prévoit également d’obtenir l’approbation des autorités locales d’autres pays pour implanter sa cornée synthétique chez d’autres patients dans les mois à venir.