Grâce à sa lumière UV-C, connue pour ses propriétés germicides, la lampe Targus assainit le matériel de bureau. 

La crise sanitaire du coronavirus a été un terreau fertile pour les entreprises et startups de technologie. Depuis plusieurs mois, on voit en effet apparaitre de nombreux produits high-tech pensés pour lutter contre la propagation du virus. À l’occasion du salon CES 2021, l’accessoiriste Targus a dévoilé plusieurs nouveaux accessoires anti-Covid.

Le fabricant a ainsi présenté une lampe de bureau destinée à désinfecter les claviers et souris, mais aussi les smartphones. La lampe n’a en effet pas pour objectif d’éclairer le matériel de bureau, mais bien de les assainir grâce à sa lumière de désinfection UV-C LED.

La lampe peut se superposer facilement au-dessus d’un clavier, d’une souris ou tout autre objet de taille moyenne. Toutes les heures et pendant 5 minutes, elle projettera une lumière UV-C pour éliminer les microorganismes qui prolifèrent dessus. Grâce à ses capteurs de mouvement, la lampe patientera avant de commencer son cycle de nettoyage si elle détecte une utilisation du clavier ou de la souris.

Lorsque le cycle de désinfection automatique commence, la lumière émet une teinte ambiante violette indiquant qu’elle est en cours d’utilisation. La LED UV-C est alors activée et commence à décomposer l’ADN des micro-organismes dans la zone de désinfection active. Des mesures de sécurité sont intégrées à la lumière, notamment des fonctions d’arrêt automatique qui utilisent des capteurs de mouvement“, explique l’accessoiriste.

Targus a également présenté un sac à dos, un étui d’ordinateur portable et des écrans de confidentialités antibactériens. Les deux sont dotés d’un revêtement antimicrobien. Des nouveaux produits qui montrent combien l’hygiène est désormais au cœur des préoccupations des constructeurs d’accessoires, surtout pour Targus.

Les produits présentés durant le CES 2021 devraient très certainement trouver preneur, surtout dans le cas de bureaux partagés, par exemple. Il faudra tout de même patienter jusqu’au printemps prochain pour se procurer la lampe UV-C ou le sac à dos antimicrobien et surtout, voir le prix de vente de ces objets. L’accessoiriste n’a pour l’instant toujours pas dévoilé les tarifs de sa nouvelle gamme de produits influencés par la pandémie.