C’était la sortie événement de cette fin d’année sur Switch. Hyrule Warriors 2, le musô spin-off de la série culte des Zelda, débarque en exclusivité sur la petite console de Nintendo. 

L’année 2020 aura été “compliquée” pour Nintendo. Si sa console nomade continue à très bien se vendre, les consommateurs se sont rapidement tournés vers les consoles de nouvelle génération, qui promettent des performances encore plus impressionnantes. Nintendo, qui continue à jouer la carte de l’originalité, a bien du mal à proposer des expériences pour gamers et se repose aujourd’hui sur les studios externes pour cette approche. C’est ainsi qu’il avait confié à la Omega Force (Dynasty Warriors) le développement d’un spin-off de Zelda baptisé Hyrule Warriors reprenant les codes du musô.

Esthétiquement, le jeu a très joli. Il pousse dans ses derniers retranchements la petite console de Nintendo.

Le succès quelque peu inattendu du premier volet a naturellement conduit Nintendo à renouveler son partenariat avec la Omega Force, qui nous livre aujourd’hui un nouveau volet directement lié à l’arc narratif de Breath of the Wild. Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau se déroule 100 ans avant les événements narrés dans Breath of the Wild, à l’époque du Grand Fléau, période durant laquelle Hyrule a été dévasté par une force maléfique. Sur fond de voyage dans le temps, l’intrigue de L’Ere du Fléau est timidement reliée à l’histoire de Breath of the Wild. Si elle lève le voile sur une période méconnue de l’histoire d’Hyrule, cette nouvelle aventure n’est scénaristiquement pas la plus passionnante à suivre. La connexion avec Breath of the Wild reste également minimaliste. Inutile de vous le préciser : il n’est pas indispensable de jouer à ce jeu en anticipation de la sortie du prochain Zelda. Ceci étant dit, les développeurs ont fait de gros efforts pour rendre le divertissement aussi intéressant que possible avec des cinématiques très bien mises en scène, une bonne dose d’héroïsme et du fan-service à gogo. Et à ce niveau, c’est déjà plutôt une belle réussite.

Clairement, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau est une formidable lettre d’amour à la série culte de Nintendo. On le sent, les développeurs ont choyé leur projet dans les moindres détails : les cinématiques en mettent plein les yeux, la narration est soignée, on retrouve toutes les musiques les plus épiques de la saga, le travail de représentation est fidèle aux précédentes productions de la série et le casting réunit un nombre impressionnant de personnages principaux et secondaires de la saga. Les fans en auront donc largement pour leur argent.

Les combats impliquent plusieurs centaines d’unités.

Côté gameplay, la recette reste finalement assez proche du premier volet, qui se présentait déjà comme une copie des bons vieux Dynasty Warriors à la sauce Zelda. Le joueur est transporté à travers une série de batailles qui prennent place dans des niveaux inspirés des lieux cultes de la série, dans lesquels il faudra réaliser différentes missions : protéger une position, éliminer un boss ennemi, se rendre à tel endroit,… Hyrule Warriors 2 exploite tous les codes du genre mais brille toutefois par la technicité de son gameplay qui ne se limite pas ici à qui frappe le plus fort.

Comme dans les autres Dynasty-Warriors-likes, le joueur sera amené à massacrer des centaines d’ennemis dans des combats massifs. Seuls les boss et demi-boss représentent un véritable challenge. Les autres sont purement et simplement de la chaire à canon. Pour vaincre les boss, il faudra non seulement maîtriser les différents coups et combos, mais aussi et surtout activer les attaques spéciales au bon moment, ne pas rechigner à utiliser des bombes et sortilèges de feu, de glace et de foudre, que vous récupérerez en massacrant certains ennemis qui lâcheront une baguette derrière eux. Un nouveau mécanisme lié à Breath of the Wild qui ajoute un peu de profondeur au jeu car c’est bien au niveau de la diversité des combos que ce Hyrule Warriors 2 se distingue des autres musôs. Le jeu est beaucoup plus profond et fun que ses modèles et dans l’ensemble mieux structuré également. Il va de soi que les mécanismes de jeu restent toutefois assez répétitifs.

Les attaques spéciales sont variées et le jeu se révèle plus profond que la plupart des musôs.

Hyrule Warriors 2 offre un joli casting avec un nombre impressionnant de personnages jouables qui se dirigent tous différemment et disposent tous d’attaques uniques. La rejouabilité du jeu est donc excellente, pour peu que vous ne vous lassiez pas du concept. Chacun y trouvera en tout cas chaussure à son pied. De façon générale, le contenu du jeu est d’ailleurs très généreux. Comptez une bonne vingtaine d’heures pour en voir le bout, plus si vous cherchez à le compléter à 100%.

En revanche, carton rouge pour ce qui est de la technique. Si Hyrule Warriors 2 est beaucoup plus fin que son ancêtre et dans l’ensemble un jeu à la fois très joli et très fidèle au style graphique de Breath of the Wild, la Switch n’est tout simplement pas capable de le faire tourner dans des conditions optimales. En coop à deux, le jeu est tout simplement injouable avec des baisses de frame-rate permanentes. Quand on connait l’importance du mode coop dans ce type de jeu, il est évident que cela va faire grincer des dents… En solo, on note également des baisses de frame-rate récurrentes. La plupart du temps, le jeu tourne à 30 images par seconde. Dès que le nombre d’adversaires augmente à l’écran, il baisse facilement de moitié. Les coups sortent au ralenti et l’expérience en prend un sacré coup. Même lors des déplacements du personnage on regrette d’ailleurs que les animations paraissent aussi lentes… Et c’est bien là le principal reproche que l’on adressera à cette suite, qui a le potentiel d’un excellent jeu, mais qui est finalement tirée vers le bas par les performances de la console. On le sent, le studio a poussé dans ses derniers retranchements la petite console de Nintendo qui souffre beaucoup en nomade comme en docké. On en viendrait presque à regretter que le jeu ne soit pas disponible chez la concurrence… Car pour beaucoup de joueurs, Hyrule Warriors 2 sera tout simplement injouables sur la petite machine de Nintendo. S’il n’est pas impossible que les performances s’améliorent avec une mise à jour, on n’y croit pas du tout. Hyrule Warriors 2 souffre très clairement du support sur lequel il a été développé. Les développeurs ont-ils été trop ambitieux? Probablement. Si le jeu n’est pas totalement injouable, l’expérience est en revanche loin d’être idéale.

C’est d’autant plus dommage que, comme nous l’avons dit, le jeu est plutôt joli. Sa direction artistique est même splendide et la bande son n’est pas en reste avec tous les thèmes de la saga entièrement réorchestrés et des doublages en français de haute qualité.

Conclusion

Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau est une suite très réussie du premier volet. Copiant à la perfection les codes du musô, ce spin-off de Zelda axé sur les combats de masse est un régal pour les yeux avec son stylé d’animé et sa direction artistique impeccable, en plus d’être un formidable défouloir. Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau se révèle beaucoup plus riche dans son gameplay que la plupart des musô. Son univers plein de charme lui confère également une identité unique. Très clairement, Omega Force est parvenu à améliorer la recette sans toucher aux rouages du premier volet. S’il impressionne au niveau de la technique, Hyrule Warriors 2 se montre toutefois un peu trop gourmand, poussant dans ses derniers retranchements une machine qui n’arrive pas à le faire tourner correctement. Le frame-rate chute très régulièrement lors des combats de masse. En coop, le jeu se révèle même complètement injouable. Sachant l’importance du mode coop dans ce type de jeu, il est important de le préciser, cela affecte forcément l’expérience de jeu. Dommage, car dans le fond, Hyrule Warriors était en tout point supérieur à son ainé. Ses créateurs semblent toutefois avoir eu les yeux plus gros que le ventre et en payent le prix cash côté optimisation. Si vous êtes prêts à fermer les yeux sur ces vilains défauts techniques, vous découvrirez toutefois un jeu riche en contenu, fun et fidèle à l’univers de Zelda. 

Hyrule Warriors : L'ère du Fléau

7.5

Gameplay

7.5/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

8.0/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Des graphismes soignés
  • Une solide durée de vie
  • Un casting alléchant et une bonne dose de fan-service
  • Un gameplay toujours aussi fun
  • Des cinématiques joliment mises en scène

Les - :

  • Injouable en coop
  • Un scénario décevant
  • La gestion de la caméra, pas toujours optimale
  • De grosses chutes de frame-rate