Une IA capable de traduire des phrases en utilisant votre voix

Cette forme d’intelligence artificielle pourrait s’avérer utile dans de nombreux domaines. 

À l’heure actuelle, lorsqu’on utilise un service de traduction pour traduire et entendre la prononciation correcte d’un mot ou d’une phrase dans une autre langue, ce sont surtout des voix robotiques générées par ordinateur que l’on entend, mais cela pourrait bientôt changer. L’entreprise canadienne Resemble AI a en effet mis au point un outil de traduction capable de copier la voix de son utilisateur.

L’outil en question utilise l’intelligence artificielle Localize pour reproduire la voix d’une personne lorsqu’elle traduit une phrase ou un mot dans une langue étrangère. L’IA est autant capable d’imiter le timbre de la voix de son interlocuteur que le ton utilisé et son débit de parole, entre autres.

Outre le fait de copier la voix d’une personne, l’IA serait en mesure d’utiliser des expressions familières, ainsi que des structures grammaticales propres à certaines langues. L’illusion pourrait donc être – presque – parfaite. La société propose un aperçu plutôt convaincant de sa technologie sur son site internet.

« Localize change fondamentalement notre façon de penser la parole. Tout comme le texte, la vidéo et d’autres supports qui ont traversé les frontières, la parole reste collée à une seule langue. Avec l’apprentissage en profondeur et les voix synthétiques personnalisées de l’IA, nous éliminons cet obstacle », indique Zohaib Ahmed, le cofondateur et le PDG de Resemble.

Les implications d’une telle technologie pourraient être nombreuses. Outre la traduction pure et simple dans des situations de la vie quotidienne, l’outil pourrait s’avérer utile au cinéma, par exemple. Il pourrait en effet être utilisé pour doubler un acteur dans une autre langue tout en conservant sa voix et l’émotion de son interprétation. Cela rendrait les scènes plus crédibles tout en réduisant le temps du doublage. Les créateurs de contenu sur la toile pourraient également trouver un intérêt à cet outil puisqu’il leur permettrait de toucher un public plus large en traduisant simplement leur voix dans d’autres langues.

Pour l’instant, l’outil de Resemble AI fonctionne uniquement avec l’anglais, le français, l’allemand, le néerlandais, l’italien et l’espagnol. D’autres langues telles que le coréen, le japonais et le mandarin devraient bientôt être prises en charge par l’IA.

Resemble AI n’est pas la seule société à travailler sur ce type d’outil. Le géant Google étudie la question depuis quelque temps déjà, mais la firme canadienne semble en être à un stade plus avancé que Google.