Vous cherchez un nouveau smartphone? La rédaction de Geeko a testé pour vous cinq nouveaux modèles, qui viennent tout juste de débarquer en magasin.

Poco X3

Poco, c’est la nouvelle marque de Xiaomi, le géant chinois de l’électronique qui s’est récemment lancé sur les marchés européens. Le groupe propose désormais une large sélection de smartphones à des prix hyper compétitifs. Le Poco X3 est sa dernière création.

Vendu 229€, ce modèle se distingue des autres appareils d’entrée de gamme par sa fiche technique plutôt impressionnante au vu de son prix. L’appareil est équipé d’un écran de 6,67″ Full HD mais surtout 120 Hz, un taux de rafraîchissement très élevé qu’on ne retrouve même pas encore sur l’iPhone. Il embarque aussi un processeur Snapdragon 732G, efficace mais pas aussi performant qu’un modèle haut de gamme. Si le smartphone est fluide, on ressent une petite différence avec certains jeux qui exigent de solides performances. L’appareil embarque également 6 Go de RAM, une puissance non-négligeable pour assurer un mode multi-tâche. La fiche technique est généreuse. De base, l’appareil embarque 128 Go de stockage, il est équipé d’une énorme batterie de 5160 mAh, qui garantit un usage étendu sur plus de 24 heures. Alors bien sûr à ce prix, on n’a ni droit à la 5G ni à l’écran AMOLED. Mais l’écran LCD du smartphone est parfaitement calibré et les couleurs paraissent très naturelles.

Malgré son tout petit prix, le X3 s’en sort très bien aussi côté photo. Il est équipé d’un capteur principal de 64 mégapixels, secondé par un module grand angle de 13 mégapixels, d’un objectif macro et d’un capteur de profondeur. Une configuration “classique” qui fonctionne parfaitement. Les images capturées sont beaucoup plus nettes et beaucoup plus lumineuses (grâce au capteur principal f/1,9) que celles prises avec la plupart des appareils à moins de 300€. Le seul reproche qu’on pourrait lui adresser à ce niveau, c’est le lissage accentué des images, comme sur beaucoup de téléphones made in China. Il se présente comme un appareil nettement plus performant que son cousin éloigné, le Redmi Note 9  Pro, pourtant vendu 299€.

En définitive, il s’agit là d’une excellente affaire, et très certainement de l’un des nouveaux maîtres achats dans l’entrée de gamme. Le rapport qualité / prix du Poco X3 est excellent. L’appareil remplit toutes les cases et peut même se vanter de disposer d’un très joli design. Si vous cherchez un smartphone pas cher, foncez.

Les + :

  • Un design coloré
  • Un rapport qualité / prix excellent (229€)
  • De solides performances en photo pour ce prix
  • Une bonne autonomie
  • Un excellent écran 120 Hz
  • 128 Go de stockage par défaut

Les – :

  • Des images un peu trop lissées

Oppo Reno 4 Pro

Proposé à 799€, le Reno 4 Pro d’Oppo se présente comme une jolie alternative aux modèles haut de gamme de marques comme Samsung, Apple ou Huawei. Contrairement au Find X2 Pro, le nouveau modèle de la gamme Reno embarque de nouvelles fonctionnalités très intéressantes, tout en faisant l’impasse sur certaines fonctions « luxueuses », ce qui a permis au constructeur de réduire un peu le prix de la facture.

Le gros atout de ce Reno 4 Pro réside en effet dans son appareil photo et son algorithme, le Mode Ultra Nuit. Celui-ci permet de rendre toute photo prise de nuit suffisamment lumineuse afin de donner l’impression qu’elle a été prise de jour. Le résultat est plutôt bon, même s’il faudra parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour réaliser un joli cliché. Paradoxalement, les photos prises de nuit sont plus impressionnantes que celles prises la journée. Si celles-ci sont évidemment très belles, elles sont malheureusement un rien trop saturées et manquent en détails. Les vidéos bénéficient quant à elles d’un très bon stabilisateur numérique.

A l’instar de son appareil photo, Oppo peut se targuer de proposer le chargeur le plus rapide du marché. Celui-ci est capable de recharger entièrement le Reno 4 Pro en seulement 36 minutes, un record.

L’écran laisse un avis plus mitigé. Les couleurs renvoyées sont très jolies, tout comme la fluidité de l’écran. Néanmoins, il paraît surprenant qu’Oppo ait privilégié un écran à 90Hz, là où la concurrence affiche de bien meilleurs résultats. Par exemple, l’écran du Galaxy S20 de Samsung est cadencé à 120Hz pour une fourchette de prix semblable. Il est également plus petit (6,2″) là où le Reno 4 Pro possède un écran de 6,5″. Plus grand, mais également plus encombrant.

Notons enfin un léger bémol quant à la surcouche Android développée par Oppo : ColorOS. Si le résultat, smartphone en main, est globalement convaincant, il n’en reste pas moins austère et peu élégant. La navigation a beau être fluide et très agréable, cela manque tout de même d’harmonie et il faudra passer un peu de temps à customiser l’interface.

Le Reno 4 Pro d’Oppo reste toutefois une belle alternative aux appareils de marques plus connues. Il est moins cher que ses concurrents et propose à peu de choses près le même résultat.

Les + :

  • Très bon pour la photo nocturne
  • Agréable à prendre en main
  • Un chargeur ultra-rapide (65W)
  • Le stabilisateur de vidéo
  • Un prix compétitif (799€)

Les – :

  • Un résultat moins convaincant pour les photos de jour
  • La surcouche Android austère
  • 799€, ça reste cher pour une marque encore peu connue chez nous…

Galaxy Note 20 / Ultra

On ne change pas une recette qui marche et le nouveau Galaxy Note 20 de Samsung en est le parfait exemple. La formule est désormais parfaitement maîtrisée par le constructeur, qui nous propose cette année deux variantes : un modèle classique à environ 1000€ et un modèle “Ultra” à près de 1200€.

Le Galaxy Note 20 se présente comme un modèle haut de gamme qui se distingue des autres appareils par sa conception unique. Le smartphone est livré avec un stylet qui permet de prendre des notes ou de gribouiller sur son écran – un concept amusant mais aussi pratique au quotidien, d’autant plus que ledit stylet se glisser à l’intérieur du smartphone lorsqu’il n’est pas utilisé.

Peu de choses distinguent finalement le Note 20 du S20. La fiche technique est pratiquement identique. On regrettera tout de même que pour près de 1000€, on n’ait pas droit au nec plus ultra. L’écran est 60 Hz, il faudra mettre 200€ de plus pour la variante ultra pour bénéficier d’un écran aux taux de rafraichissement de 120 Hz. L’écran de 6,7″ du Note 20 n’en reste pas moins parfaitement calibré. Le design est choyé, les performances du smartphone sont solides, l’appareil est 5G. Le Note 20 et son grand frère déçoivent toutefois sur deux points : l’autonomie n’est pas très bonne et les performances en photo sont inférieures à la concurrence. Difficile de tenir une journée complète avec la batterie du Note 20. Sachant qu’il s’agissait autrefois de l’un des gros atouts de ce modèle, il y a de quoi être déçu… Difficile aussi d’être convaincu de la partie photo. Le résultat est dans l’ensemble bon, mais on est un cran en-dessous du P40 Pro de Huawei par exemple, pourtant dans la même gamme de prix. Les photos capturées manquent de netteté, le rendu de nuit est catastrophique et il n’y a finalement pas de quoi être surpris puisque Samsung a opté pour des capteurs f/2.2 et f/2.0. On pouvait clairement en attendre plus à ce niveau.

Par rapport aux précédents modèles, la formule n’évolue plus beaucoup non plus. Les propriétaires des trois précédents modèles n’ont que peu de raisons de craquer pour cette cuvée 2020.

Les + :

  • Un design toujours aussi réussi
  • Le S-Pen, un vrai faire-valoir
  • De solides performances
  • L’écran parfaitement calibré
  • La 5G

Les – :

  • Du 60 Hz seulement pour le Note 20
  • Des performances décevantes en photo
  • Une autonomie trop légère
  • Le rapport qualité/prix n’est pas en sa faveur

Fairphone 3+

Fabriqué à 45% à partir de plastique recyclé, partiellement réparable, évolutif et surtout “équitable” avec les employés des usines où il est monté, le Fairphone 3+ est un smartphone qui se destine avant tout aux consommateurs éco-responsables. Le concept est en soi génial, le résultat beaucoup moins.

Car si dans la pratique, on aimerait tous que chaque marque de smartphone s’assure de la non-exploitation des enfants dans l’extraction de minerais, utilisés pour la fabrication de leurs smartphones, que chaque marque rémunère plus correctement les employés qui travaillent dans les usines chinoises, avec des horaires décents, personne ne veut d’un smartphone de qualité médiocre à un prix qui frôle les 500€.

Le Fairphone 3+ part d’une très bonne intention, mais le résultat est tout simplement chaotique. Le design de l’appareil est brut. Il dispose d’une coque en plastique épaisse et peu esthétique, son écran LCD est de qualité médiocre : il est mal calibré et la lisibilité en plein soleil est mauvaise. A l’usage, l’appareil a du mal aussi à convaincre. L’interface n’est pas des plus fluides. Avec son processeur Snapdragon 632 et ses 4 Go de RAM, le smartphone a du mal à faire tourner correctement certaines apps et en particulier jeux exigeant de fortes ressources. Pas grave, ce n’est pas la cible de la marque. Là où c’est plus dommageable, c’est que côté photo, les performances sont franchement carrément médiocres, malgré la présence d’un capteur de 48 mégapixels. De nuit, il est pratiquement impossible de capturer une photo décente malgré l’ouverture de f/1.8, la faute à la lenteur du smartphone qui met près de 2 secondes à traiter une photo. Fairphone utilise les mêmes capteurs que Google, mais le résultat est très différent. La faute aux algorithmes. Le post-traitement est médiocre avec un lissage systématique de toutes les textures, il est impossible de capturer des images en rafale, l’appareil accentue anormalement les noirs… Un Windows Phone d’il y a 6 ans est capable de capturer de meilleurs clichés que ce Fairphone 3+.

Vu la marque de fabrique de l’entreprise, on oublie aussi toutes les fonctionnalités trendy. Pas de 5G, pas de charge rapide, pas d’écran AMOLED, pas de charge sans fil… S’il avait été vendu par un autre constructeur, l’appareil ne serait pas facturé plus de 150€ en magasin. Il est pourtant facturé 469€!

Alors oui, la démarche équitable est géniale, et oui, il est possible de remplacer certains éléments du smartphone soi-même. Le constructeur espère ainsi encourager les utilisateurs à garder leur smartphone plus longtemps. Mais les pièces de rechange sont vendues au même prix que chez la concurrence : comptez 30€ environ pour une batterie, 90€ pour un écran, 60€ pour le module photo et 25€ pour la coque en plastique arrière. Vu les performances du smartphone, pas sûr que vous souhaitiez le garder longtemps toutefois…

Les + :

  • La batterie amovible et remplaçable
  • Un smartphone réparable
  • L’approche équitable

Les – :

  • Un design austère
  • Médiocre en photo
  • L’écran de mauvaise qualité
  • La batterie qui se recharge très lentement
  • Une fiche technique de smartphone low-cost
  • Une interface sans aucun charme ni surcouche

Galaxy Fold 2 

Formidable fiasco commercial, le premier Galaxy Fold avait toutefois eu le mérite d’être le premier smartphone pliable commercialisé chez nous. Le concept était bon, le résultat beaucoup moins. Samsung repart à la charge avec un Fold 2 beaucoup plus séduisant cette année. La plupart des éléments ont été revus et l’appareil est à la fois plus fiable et plus résistant que son ainé. La construction du smartphone est solide et le concept de pouvoir transformer son mobile en tablette tactile très séduisant. Dans la pratique toutefois, l’appareil reste bourré d’imperfections. La section pliable est clairement apparente une fois l’écran déplié, une fois replié, l’appareil est très épais et tient difficilement en main. Pour 1999€, on n’a pas forcément droit non plus à un traitement de faveur puisqu’en dehors de son format, rien ne distingue le Fold 2 des autres appareils haut de gamme.

Le résultat en photo est pratiquement identique au S20 Ultra. Il ne faut pas s’attendre à une fonctionnalité de plus ou à de meilleures performances à quelque niveau que ce soit. Le Fold 2 doit son prix élevé à son écran pliable, pour le reste, il ne vaut pas mieux qu’un smartphone à 1000€. Et c’est sur ce point que l’appareil déçoit car si le Fold 2 est globalement un appareil agréable à utiliser, on était en droit d’en attendre un peu plus.

A 1999€, le Fold 2 est un smartphone qui se destine à une certaine élite de par son prix uniquement. Il n’a pas vraiment d’atout à faire valoir en dehors de son écran extra-large. A l’usage, il nous a paru encombrant et lourd. Pas sûr que sur la durée, son format vous convienne. C’est un fait, Samsung doit encore retravailler son modèle. A l’heure actuelle, seuls les early adopters et enthousiastes y trouveront un quelconque intérêt.

Les + :

  • Un concept séduisant avec un écran large dépliable
  • La qualité de l’écran, impeccable
  • La charnière est enfin fiable

Les – :

  • L’écran pliable se paye cash : 1999€
  • La fiche technique ne diffère pas d’un smartphone à 1000€
  • Encombrant et assez lourd
  • Désagréable à porter en poche