Sortie-surprise de ce début du mois de septembre, Super Mario 3D All-Stars propose aux joueurs Switch de redécouvrir les grands classiques de l’aventure Mario, en 3D.

Avec Super Mario 3D All-Stars, Nintendo introduit un nouveau concept, celui du jeu disponible pour une durée limitée. Car cette compilation de classiques ne sera disponible à la vente en magasin et en numérique que pour une période de quelques mois, après quoi il ne sera plus possible de mettre la main dessus. Bien évidemment, il s’agit d’un formidable argument marketing, car par les consommateurs, il ne s’agit pas de reporter son achat. Nintendo fait le buzz en alimentant une crainte chez les consommateurs, celle de ne plus pouvoir y jouer s’il ne l’achète pas le plus vite possible.

Le contexte de la sortie de Super Mario 3D All-Stars est également assez particulier puisque le jeu débarque sur Switch à une période à laquelle les joueurs n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent. Nintendo fait du remplissage avec des compilations de vieux jeux et cela sied très bien à sa clientèle. Il faut dire que la Switch n’offre aucune fonction de rétrocompatibilité, contrairement à ses rivales…

Mario 64 a (forcément) beaucoup vieilli.

On retrouve au total 3 jeux dans cette compilation : l’emblématique Super Mario 64, le très coloré Super Mario Sunshine et le délirant Super Mario Galaxy. Contrairement à ce que le titre suggère, la compilation n’intègre pas tous les épisodes en 3D de la franchise, étonnement, Super Mario Galaxy 2 est laissé de côté… Ce qui est tout de même assez dommage, surtout au prix auquel la compilation nous est livrée. Il faudra en effet débourser 59,99€ pour en faire l’acquisition. C’est cher payé, même pour trois excellents jeux.

Ce d’autant plus que niveau contenu, cette compilation est assez minimaliste. Ne vous attendez pas à d’autres extras que les OST des trois jeux. Pas de documentaires, pas de documents inédits, pas de making-of. Super Mario 64 nous est livré dans sa version authentique, sans aucun des ajouts de la version 3DS. Il reste un monument du jeu de plates-formes, mais les fans auraient sans doute aimé découvrir quelque nouvelles options. Nintendo a toutefois tenu à rester le plus fidèle possible à la version originale, et c’est la raison pour laquelle il nous livre la version de 1997. On notera tout de même qu’au passage que certaines textures paraissent plus jolies que dans le jeu d’origine parce qu’elles ne sont plus compressées.

Mario Sunshine est l’épisode le moins excitant de cette compilation.

Sorti en 2002 sur Gamecube, Super Mario Sunshine avait reçu un accueil plus mitigé en son temps. Si Mario 64 était un jeu de plates-formes en 3D très classique dans son approche du genre, avec son découpage en niveaux, Sunshine proposait un petit monde ouvert, dans des décors tropicaux. Le gameplay est radicalement différent puisque Mario se déplace ici à l’aide d’un jet-pack. Le concept est simple : il faut nettoyer l’île en se servant d’une sorte de tuyau d’arrosage. Plus chill que son ancêtre, le titre avait l’originalité d’oser des contrôles très différents pour l’époque. Reste que pour beaucoup de fans, il s’agit de l’un des épisodes les moins excitants de la série.

Beaucoup plus intéressant, le Super Mario Galaxy de 2007, sorti sur Wii, n’a lui pas tant vieilli finalement. Cet épisode nous propose une prise en main encore une fois très différente puisqu’il nous proposera de voyager de planète en planète. S’il s’agit d’un jeu de plates-formes plus classique que Sunshine, Galaxy était parvenu à faire preuve d’une certaine subtilité en réinventant complètement la formule avec des mécanismes de jeu nouveaux pour la série, le joueur explorant de petits mondes sphériques et devant voyager de l’un à l’autre après avoir rempli diverses conditions. C’est fun, plutôt joli et techniquement on se rapproche ici de l’épisode Switch. Le titre est également jouable à deux au joy-con. Dommage tout de même que le second épisode Galaxy ne fasse pas partie du voyage…

Mario Galaxy n’a pas pris une ride, malgré les années.

Au final, si cette nouvelle compilation de jeux Mario fait le travail, on ne peut s’empêcher que Nintendo aurait pu faire beaucoup mieux. Les bonus sont légers, la compilation incomplète et le prix nous paraît beaucoup trop élevé quand on regarder par exemple le travail réalisé par Activision sur les remakes de Spyro ou Crash Bandicoot… Alors certes, les trois jeux de cette compilation restent cultes mais de là à la vendre plein tarif, il y avait un pas que Nintendo n’aurait pas dû sauter. Si vous disposez des trois originaux, la compilation All-Stars n’a en effet pas beaucoup d’intérêt. Dans le cas contraire, elle aura le mérite de vous faire découvrir quelques-unes des meilleures aventures du plombier moustachu.

Conclusion

Nintendo célèbre à sa façon le 35ème anniversaire de Mario avec une compilation qui rassemble 3 épisodes cultes de la franchise. Ne vous attendez toutefois pas à retrouver tous les épisodes en 3D, Galaxy 2 n’est pas du voyage. L’épisode Super Mario 64 est également l’original et pas la refonte sortie sur 3DS, qui introduisait pourtant quelques jolies nouveautés. Côté contenu, il faudra se satisfaire de 3 jeux dans leurs versions originales : l’incontournable Super Mario, le moins mémorable Super Mario Sunshine et le très fun Super Mario Galaxy, ainsi que leurs OST respectifs. C’est un peu léger, côté bonus, mais cela permettra aux joueurs qui étaient passés à côté de ces titres cultes de jouer les séquences de rattrapage. Dommage en revanche que la compilation soit vendue au prix plein (59,99€) car très clairement, niveau contenu, rien ne justifie cette tarification. 

Super Mario 3D All-Stars

7.1

Gameplay

8.5/10

Contenu

6.0/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

8.0/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • 3 épisodes cultes dans une compilation
  • L'OST complète fait partie du voyage
  • Mario Galaxy, qui n'a pas pris une ride

Les - :

  • Le prix plein (59,99€)
  • Très peu de bonus pour les fans
  • Le Mario 64 dans sa version d'origine
  • Pas de Mario Galaxy 2