Sorti en 2010, 7 Wonders est un énorme succès commercial. Son créateur, un joueur passionné, a vu sa carrière s’envoler avec son succès. 

Une histoire française

Professeur durant la journée, Antoine Bauza passe ses soirées à créer des jeux de société. On lui doit plusieurs créations originales au début des années 2000 : Chabyrinthe en 2007, puis Ghost Stories en 2008, Hurry Cup la même année. En 2009, ce passionné livre 3 nouvelles créations. Il continue à travailler sur ses projets en dehors de ses heures de cours. En 2010, il signe sa plus grande création, le jeu qui lui permettra de vivre enfin de sa passion : 7 Wonders. Le succès est immédiat.

7 Wonders décroche le prix du “meilleur jeu pour connaisseurs” en 2011. Il se vendra à plus d’un million d’exemplaires sur une période de dix ans, un joli succès pour un projet qui se destinait à la base à un public de passionnés.

Une nouvelle édition du jeu est sortie tout récemment pour célébrer le dixième anniversaire du jeu, avec quelques modifications principalement cosmétiques.

Car, dès la première partie, on se rend compte que 7 Wonders n’est pas un titre très grand public. Le jeu est accessible, certes, mais on est très loin de la simplicité d’accès d’un Monopoly, d’un Risk ou même d’un Aventuriers du Rail. Et pour cause puisqu’on est ici en face d’un jeu de gestion, dans lequel il faut faire évoluer sa cité en gérant plusieurs paramètres tels que les ressources, les infrastructures de sa ville, son économie ou encore l’état de ses troupes. Si vous connaissez le jeu-vidéo Civilization, le concept s’en rapproche un peu. On n’est donc pas ici face à un jeu dans lequel il est facile de se plonger et dans lequel on peut gagner la partie dès le premier essai face à des joueurs confirmés…

Un vrai jeu de gestion

Le jeu prend place dans l’Antiquité. Il se joue de 3 à 7 joueurs – une variante 2 joueurs existe, elle est baptisée 7 Wonders Duel. Chaque joueur commence par choisir sa mégalopole. Chacune d’elle dispose de ses propres caractéristiques. Par exemple, chaque ville produit naturellement des ressources d’un certain type, qui seront utilisées pour construire différents bâtiments.

On a le choix entre 7 mégalopoles.

7 Wonders est un jeu qui ne se joue pas avec des pions mais avec des cartes. Chaque joueur choisit à son tour une carte à jouer, qui lui permettra d’augmenter ses ressources ou d’agrandir sa ville. Pour remporter la partie, il faut soit construire une merveille, soit emmagasiner le plus grand nombre de points de victoire.

Tout l’intérêt du jeu repose sur la stratégie à mettre en place pour remporte la victoire. Il est en effet possible d’adopter différentes approches en privilégiant l’expansion de sa ville, la domination militaire ou son économie, notamment.

A chaque tour, le joueur choisit une carte parmi une petite sélection de cartes, puis passe celles restantes à son voisin qui fait de même. Les ressources permettent de bâtir de nouvelles structures pour agrandir sa ville. Le joueur peut également améliorer ses forces militaires car à la fin de chaque “âge”, les joueurs s’affronteront lors de conflits militaires. Le gagnant repartira avec des points de victoire bonus, le perdant verra son total réduit… Pour gagner la partie, il faut donc à la fois garder un oeil sur ses ressources, sa ville, son économie, sa capacité militaire et ses voisins, car ceux-ci mettent en place des stratégies différentes qui pourront être partiellement contrecarrées.

Les ressources permettent de bâtir différentes constructions pour agrandir sa cité.

Si le jeu est riche sur le plan stratégique, les parties ne durent toutefois généralement pas plus de 30 minutes, le temps de traverser les 3 âges et de décompter les points de chacun. La première partie nécessite un petit temps d’adaptation mais une fois qu’on a compris le principe, on y retourne très facilement et c’est là précisément que le jeu montre toute sa profondeur.

7 Wonders est typiquement le genre de jeu sur lequel on reviendra souvent, parce que chaque partie est radicalement différente et qu’il est possible de mettre en place des stratégies variées. Un véritable régal, de préférence à 5 ou 6 joueurs, même s’il est possible d’y jouer à 3. Plus on est de fous, plus on s’amuse dans 7 Wonders.

De nombreuses variantes et extensions

7 Wonders Duel est une version complètement différente du jeu, spécifiquement conçue pour être jouée à deux.

L’énorme succès de 7 Wonders a bien entendu encouragé son créateur à multiplier les extensions. On en trouve désormais à toutes les sauces : 7 Wonders Babel, 7 Wonders Cities, 7 Wonders Leaders, 7 Wonders Armada… Avec à chaque fois, de nouvelles règles de jeu à intégrer pour pousser le concept un peu plus loin.

La déclinaison Duels permet par ailleurs à deux joueurs de s’affronter. Les parties sont ici plus courtes mais néanmoins toutes aussi riches.

S’il n’existe pas de déclinaison en jeu vidéo sur PC ou consoles, 7 Wonders a eu droit à une adaptation en jeu mobile sur iOS et Android. Elle est disponible depuis 2017 au tarif de 5,49€.