L’entreprise américaine avait déjà imposé une restriction similaire au sein de WhatsApp.

Facebook poursuit ses efforts pour lutter contre la propagation de fausses informations sur sa plateforme. Des efforts qui se traduisent par la mise en place d’une restriction au sein de Messenger. Le transfert de messages sur l’app de messagerie de Facebook sera désormais limité. Les utilisateurs pourront partager un message dans cinq conversations seulement en une fois.

Dans les faits, une personne qui souhaite transférer un élément à 5 personnes ou 5 conversations de groupes à la fois verra apparaitre le message suivant : « Limite de transfert atteinte ». Elle ne pourra pas ajouter de 6e destinataire à cet envoi.

L’objection de cette limitation est de « ralentir la propagation de la désinformation virale et des contenus préjudiciables susceptibles de nuire au monde réel », indique Facebook dans un article sur son blog. Cette restriction permettra de lutter contre les fake-news liées au coronavirus, mais également celles liées aux élections présidentielles américaines. Facebook a fait l’objet de nombreuses critiques à ce sujet, lors des élections présidentielles de 2016.

Dans le cas du coronavirus, Facebook avait déjà pris des mesures concernant le partage de publications faisant référence au Covid-19. Une notification apparaît pour informer l’utilisateur et le renvoyer vers des sources sûres provenant d’autorités et d’organisations sanitaires reconnues. Une manière d’éviter la propagation de fausses informations à ce sujet.

La limitation de partage au sein de Messenger est déjà appliquée dans plusieurs pays à l’heure actuelle et devrait être déployée sur l’ensemble des versions de Messenger à compter du 24 septembre, a indiqué un porte-parole de Facebook à Mashable.