Avec cette nouvelle levée de fonds, la startup myskillcamp prévoit de se développer sur de nouveaux marchés.

La pandémie de coronavirus et le confinement qu’elle a entraîné ont eu de nombreux impacts pour les entreprises et startup. Le monde tournant au ralenti, l’économie en a souffert, mais pour certaines entreprises, cela a eu un effet positif. C’est notamment le cas de la startup myskillcamp et de sa plateforme regroupant des formations en ligne. « Pendant la crise due au Covid-19, nous avons pu observer une forte augmentation du nombre d’entreprises à faire appel à nos services, ainsi que le nombre d’utilisateurs à suivre une formation depuis notre plateforme », nous a expliqué Kevin Tellier, co-fondateur et CEO de myskillcamp. Dans l’impossibilité d’organiser des formations en présentiel, les entreprises se sont tournées vers ce type de plateforme pour trouver une solution et continuer de former leurs employés.

Un contexte qui a très certainement aidé la startup lors de sa dernière levée de fonds. Une campagne de financement qui a dépassé les 2 millions d’euros d’investissement auprès de plusieurs acteurs, dont les fonds d’investissement Inventures (Belgique) et Conviction (Royaume-Uni). Elle va d’ailleurs permettre à la plateforme de renforcer son offre et d’accélérer son développement à l’international.

De nombreux projets en cours

La startup prévoit en effet d’étoffer son catalogue de formations – tant au niveau de la langue que des métiers – en s’associant à de nouveaux partenaires prêts à digitaliser leurs formations. À l’heure actuelle, la plateforme rassemble plus de 300.000 formations donc 6.000 sont proposées gratuitement.

Myskillcamp n’est pas à l’origine des formations, mais est une solution pour les entreprises qui souhaitent en proposer à leurs employés. La plateforme est également un outil pour les acteurs de la formation qui veulent digitaliser leur contenu. « Myskillcamp permet aux responsables des départements formation de créer rapidement leurs parcours de formation interactifs et de les enrichir avec des contenus développés en interne ou disponibles dans notre marketplace », explique Kevin Tillier, co-fondateur et CEO de myskillcamp.

Grâce à la nouvelle levée de fonds, myskillcamp souhaite conquérir de nouveaux marchés. Présente en Belgique et en France, la plateforme compte s’exporter aux Pays-Bas, mais aussi en Allemagne ou Royaume-Uni – marché favorisé par l’arrivée d’un investisseur britannique. Au cours des 12 prochains mois, la startup va engager 30 collaborateurs pour mettre se déployer et atteindre ses objectifs à l’international.

Un nouveau service clé sur porte

Myskillcamp s’apprête à lancer un nouveau service pensé pour aider les RH ; une carte de paiement de formation. Avec la Skillcard, les entreprises et RH pourront proposer des forfaits formations à leurs employés qu’ils pourront dépenser sur la plateforme myskillcamp. Une manière d’éviter aux RH de payer pour des formations que les employés ne suivront pas, mais aussi de rendre les employés plus autonomes. La Skillcard sera lancée fin septembre.