Ce n’est un secret pour personne : LEGO aime rebondir sur des franchises qui fonctionnent. Le géant scandinave n’a pas fini de nous surprendre et il le prouve encore avec une nouvelle collaboration que personne n’avait vu venir…

C’est l’histoire d’un mariage totalement improbable entre le géant des jouets LEGO et le géant des jeux vidéo Nintendo. Les deux entreprises ont choisi de collaborer autour d’une série de thématiques en proposant d’une part une réplique parfaite de la légendaire NES pour les collectionneurs et des sets de jeu LEGO sur le thème de Mario pour les plus jeunes.

D’entrée de jeu, il est important de préciser que créer son propre niveau Mario représentera un sacré budget – comptez 59,99€ pour l’un des sets de base (avec un niveau + deux ennemis), après quoi vous pourrez personnaliser l’expérience en achetant différents sets supplémentaires. Le château de Bowser coûte la bagatelle de 89,99€, la maison de Mario avec Yoshi est facturé 29,99€, La chasse au trésor de Toad 75,99€… Puis viennent les petites extensions : des costumes supplémentaires à 9,99€ l’unité, des pochettes surprises avec des personnages supplémentaires à 9,99€ là aussi… Un set complet dépasse largement les 150€.

Le set de base intègre Mario, deux ennemis, et un niveau.

S’il est déjà possible de s’amuser avec le set de base, celui-ci reste avare en contenu puisqu’il ne contient qu’un parcours personnalisable, une tour, deux ennemis de taille modeste et le personnage de Mario. C’est bien pour appréhender le principe, mais on en fait très vite le tour. Il ne faudra d’ailleurs pas compter plus d’une trentaine de minutes pour l’avoir intégralement monté, le set de base ne comptant que 231 pièces.

Là où Lego frappe fort, c’est au niveau des interactions. Car il ne s’agit pas ici uniquement de briques. Le personnage de Mario est animé à l’aide deux petits écrans qui remplacent ses yeux et lui donnent littéralement vie. Un troisième petit écran, sur sa poitrine, permettra d’afficher les interactions. Le concept est simple : on le déplace à travers le niveau en le faisant sautiller. Lorsqu’il saute sur un ennemi, un bruit de pièce qui tombe vient surprendre le jour. Différentes interactions sont possibles dans le niveau sur les pièces marquées d’une petite affichette. Cela se joue comme le jeu originel.

Les interactions possibles sont identifiables grâce à un tag.

La technologie repose à la fois sur une connexion Bluetooth avec le smartphone et l’utilisation d’une micro-caméra sous les pieds de Mario, capable de lire les tags et d’identifier la couleur du sol du niveau – et ainsi définir si Mario court sur le sol ou est tombé dans l’eau. Ca fonctionne plutôt bien et ça ouvre pas mal de possibilités sur le plan ludique…

On regrette toutefois très clairement que si le concept soit amusant, les enfants feront finalement très vite le tour du jeu. On refait trois fois le niveau, et puis? Et puis, il faudra investir dans d’autres packs, un sacré paquet si possible pour pouvoir créer et recréer des niveaux pour plus de diversité… Et forcément, la facture grimpe.

Mini-Bowser est le boss du niveau de base.

Pour les collectionneurs, cette nouvelle série de sets Mario est une véritable aubaine. Les visuels soignés et le produit alléchant. Pour les plus petits, il présente un réel potentiel ludique, mais l’intérêt s’essouffle très vite. Et pour cause puisque le jeu est pensé comme un jeu vidéo, et qui souhaiterait rejouer 30 fois le même niveau? Une chose est sûre : si vous choisissez de craquer, faites-le bien, car la collection Mario n’a d’intérêt que si on investit dans plusieurs sets simultanément. N’oubliez pas aussi d’acheter les deux piles AAA nécessaires pour y jouer, malheureusement pas fournies avec le set…