Elu meilleur jeu de société en 2004 et en 2005, les Aventuriers du rail est devenu en l’espace d’une quinzaine d’années un monument du jeu de société. Paradoxalement, il reste relativement méconnu du grand public.

Lorsqu’on parle “jeux de société”, on a tendance à parler plutôt de Monopoly, UNO ou Risk. Moins aux milliers d’autres jeux de plateau et de rôle “plus hardcore”. Entre les deux, il y a cette autre catégorie, celles des jeux un peu plus compliqués mais néanmoins très accessibles. Des titres comme Smallworld, Carcassonne ou encore Les Aventuriers du rail. Aujourd’hui, c’est à celui-ci que l’on va s’intéresser. Car mine de rien, s’il a récemment franchi le cap des 7 millions d’exemplaires vendus, Les Aventuriers du rail reste injustement boudé du grand public.

L’objectif est simple : obtenir le plus de points en créant les plus longues chaines de trains et en réalisant ses objectifs.

Comme son nom l’indique, Les Aventuriers du rail s’intéresse à l’aventure ferroviaire. Le set de base propose au joueur de bâtir son propre réseau en reliant plusieurs villes américaines. On y joue de 2 à 5 joueurs (mais de préférence à 4 ou 5). Il ne s’agit pas d’un jeu coopératif mais compétitif puisque chaque joueur a ses propres missions (relier deux villes), met sur pied sa propre stratégie et doit faire grimper son compteur de points.

Pour marquer des points, il a 3 options : créer des chaines les plus longues possibles (jusqu’à 6 trains) pour emmagasiner des bonus, réaliser ses missions et avoir à la fin de la partie la plus longue chaine interrompues de wagons.

Chaque joueur ayant des objectifs différents, il n’est pas rare de se marcher sur les pattes. On n’hésite pas non plus à tenter de bloquer ses opposants pour les ralentir dans leur progression.

Les missions (de 2 à 3) définiront en grande partie votre comportement dans le jeu.

Les Aventuriers du rail se joue au tour par tour. A chaque tour, chaque joueur peut choisir d’obtenir un ou deux wagons supplémentaires de son choix (parmi la sélection de cinq exposés) ou deux au hasard venant du dessus de la pile. S’il n’accepte pas de nouveaux wagons, il peut jouer les wagons qu’il a de côté, pour créer une seule chaine. L’idéal est d’en aligner six, pour obtenir un total de 15 points. 1 seul wagon placé ne rapporte qu’un seul point. Il ne peut toutefois pas les positionner où bon lui semble puisqu’il faut absolument utiliser des cartes d’une couleur correspondantes à celles que l’on retrouve sur la voie ferrée reliant deux villes. Simple? Pas forcément, puisque le jeu intègre ainsi une grosse composante de gestion avec des objectifs sur le long terme. Pour compléter un objectif, le joueur devra en effet connecter plusieurs segments de couleurs et longueurs variables.

Ce qui intéressant avec Les Aventuriers du rail, c’est que le jeu offre plusieurs façons différentes de jouer : en réalisant ses objectifs le plus vite possible et en bloquant le jeu de ses opposants, en collectant un maximum de wagons avant de s’emparer de longues routes sur la carte et marquer beaucoup de points, jouer les éléments perturbateurs. Le bluff fait partie intégrante de l’expérience puisque les autres joueurs tenteront souvent de vous bloquer.

S’il paraît complexe à la première approche, le jeu est en réalité très simple d’accès mais aussi étonnamment stratégique. Le facteur chance intervient bien sûr dans la pioche des nouveaux wagons, mais un bon joueur parviendra à mettre en place une stratégie qui lui permettra de renverser la partie – là où dans un Risk par exemple, c’est souvent la chance qui déterminera le gagnant. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il existe un championnat du monde!

Au début de son tour, le joueur peut piocher jusqu’à deux nouvelles cartes.

Plus la partie avance, plus les choix deviennent cornéliens. Mettre sur pied une stratégie très tôt est important mais il faut savoir s’adapter en cours de partie car certains objectifs tomberont à l’eau… et en cas d’objectif non-réalisé, un certain nombre de points sera décompté de votre total… Les surprises peuvent donc être de taille en fin de partie. Les retournements de situation sont également nombreux. Et c’est ce qui fait tout le charme de ce jeu de société, à la fois très fun et accessible mais également très riche sur le plan stratégique, et qui offre à ce titre une excellente rejouabilité.

La thématique sera pour beaucoup repoussante. Rassurez-vous toutefois : il ne faut pas être passionné par les trains pour accrocher aux Aventuriers du Rail. Esthétiquement, le jeu est également très réussi avec sa superbe cartes des Etats-Unis, ses nombreuses cartes wagons très colorées et son style rétro. Une partie dure en moyenne entre 40 minutes et 1h de jeu. Parfait pour animer une petite soirée entre amis!

De multiples extensions

Le joli succès du jeu a permis à ses créateurs de proposer plusieurs variantes et extensions, avec une version européenne elle aussi très séduisante, mais aussi des variantes asiatiques, africaines ou locales qui intègrent quelques petites subtilités. Une version Kids est également proposée, pour se familiariser avec les règles du jeu et inciter les plus jeunes à s’y intéresser. Enfin, on notera aussi l’existence d’une version railway, sur la thématique de New-York.

Décliné aussi en jeu-vidéo

La version numérique du jeu est idéale pour s’entraîner.

Si vous avez peur de vous y lancer, notez qu’il existe également un jeu mobile sur Android et iOS, qui permet de se familiariser avec le concept du jeu. Certes, la lisibilité est limitée compte tenu de la carte, mais il s’agit là d’une belle option pour débuter. Les déclinaisons PS4 – Xbox One et PC se révèlent plus intéressantes parce qu’elles permettent ici de se familiariser avec beaucoup plus de confort au jeu, avant de peut-être craquer. Il faudra toutefois compter une bonne vingtaine d’euros. Le jeu est toutefois intégré à l’offre Gamepass.

Les différents opposants que le joueur affrontera adoptent tous des stratégies distinctes. Pour quiconque n’a pas beaucoup d’amis sous la main, il s’agit d’une belle option pour découvrir le jeu. Certes, on regrette l’absence d’un vrai mode solo et de multijoueur en ligne. Mais pour découvrir Les Aventuriers du Rail et s’entraîner avant d’affronter ses amis, cette version numérique est un excellent choix!