L’objectif de la campagne de financement participatif n’était que de 4.248 € (5.000$) seulement.

Depuis le début de la crise sanitaire, la demande de masques de protection a explosé. Et si les autorités compétentes et les fabricants n’ont pas été en mesure d’y répondre au cours des premières semaines, les masques de protection sont aujourd’hui vendus partout. Ils sont même devenus des accessoires de mode. Et certains font preuve d’une grande ingéniosité pour mettre au point des masques de protection à la fois sécuritaires et agréables à porter. C’est notamment le cas du Breeze, un masque refroidissant.

Ce masque fait actuellement l’objet d’une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter et a généré en un mois seulement plus de 188.000 euros de financement de la part de 2.729 contributeurs. L’objectif de départ de l’entreprise Artech était de seulement 5.000 dollars. Il a été largement dépassé.

Un masque multicouche

Décrit comme un masque antipollution, le Breeze dispose de plusieurs filtres composés d’or et d’argent qui lui permettent de filtrer la poussière, les agents pathogènes et allergènes. Ses différents filtres lui permettent également d’assainir les bactéries, mais aussi, et surtout les virus dans l’air. Ainsi, son porteur ne pourra pas inhaler des particules du coronavirus ni en propager en expirant. Un argument de taille à l’heure où la Covid-19 semble revenir pour une seconde vague.

Mais ce n’est pas tout. En plus d’assurer une protection contre le coronavirus, l’accessoire se veut également confortable. Le Breeze se différencie en effet par plusieurs éléments qui en font un objet agréable à porter, contrairement aux autres masques qui peuvent blesser au niveau des oreilles ou du nez.

Il possède ainsi une voûte nasale ergonomique et des sangles réglables qui n’exercent pas de pression sur les oreilles ni sur le nez, mais surtout un système de refroidissement qui permet de rendre son port durant de longues heures plus agréable. Il pourra même être porté durant une séance de sport et rafraîchir son porteur. Malheureusement, ses créateurs n’expliquent pas concrètement comment fonctionne ce système de refroidissement.

Grâce à ses soupapes d’expiration placées de chaque côté du masque, le masque Breeze permet de passer des coups de téléphone sans que le son de sa voix ne soit obstrué. De plus, le masque a été conçu de sorte qu’il ne gêne pas les personnes portant des lunettes.

Enfin, toutes les pièces sont détachables et lavables en machine, réutilisables et durables selon Artech. Des filtres N95 peuvent également être ajoutés à l’objet. Le prix de base du masque est estimé à 59 dollars. Des caractéristiques qui expliquent pourquoi la campagne de financement participatif du Breeze est un véritable succès.

Si la campagne se termine officiellement en septembre prochain, le projet a déjà largement atteint son objectif de financement participatif. La livraison devrait débuter en novembre prochain dans le monde entier. Il faudra patienter jusque-là pour s’assurer que les promesses faites par Artech sont tenues.