La procédure d’introduction pour les nouveaux émojis est très longue. 

Bien qu’il soit sur toutes les lèvres, le sujet du covid-19 n’a pas encore trouvé sa place sur nos smartphones et tablettes. Aucun fabricant de mobile ne propose à l’heure actuelle d’émoji masqué. On retrouve certes ce bon vieil émoji équipé d’un masque chirurgical, mais celui-ci est peu esthétique et pour beaucoup, ne serait pas vraiment représentatif de l’épidémie de la covid-19. Sa création remonte d’ailleurs à quelques années, bien avant que l’épidémie de covid-19 ne débute…

On le sait pourtant, les émojis sont très utilisés chez les jeunes. Par le passé, ils ont également prouvé leur efficacité pour défendre des causes. La multiculturalité, l’égalité des sexes, l’homosexualité, ont toutes eu droit à des campagnes de soutien actives de la part des géants du web et du consortium Unicode. A ce titre, on est en droit de penser qu’un émoji masqué pourrait éveiller des consciences, en particulier chez les plus jeunes, qui sont jusque là les plus difficiles à convaincre de porter un masque. Cela donnerait en tout cas au masque une meilleure visibilité.

La création des émojis est toutefois un processus très long qui peut prendre jusqu’à deux ans. Il est important de savoir que les entreprises ne peuvent pas décider d’introduire de nouveaux émojis. Ceux-ci doivent être validés par un consortium qui se réunit en début d’année pour valider les nouveaux émojis. C’est ensuite aux fabricants de smartphones et créateurs d’applications de les intégrer à leurs plates-formes. Chaque acteur est libre de les adapter tout en respectant quelques guidelines. L’idée est simple : un émoji envoyé via une application de messagerie sur iPhone doit pouvoir être lu par un correspondant qui disposerait d’un smartphone d’une autre marque. Un paquet d’acteurs doivent donc se mettre d’accord avant d’adopter les nouveaux émojis.

Un même émoji pourra avoir un design très différent selon le smartphone ou l’application…

L’arrivée d’un émoji masqué pourrait donc prendre du temps. D’autant plus que cette année, aucun nouvel émoji n’a été ni ne sera soumis. Le consortium a en effet annoncé qu’il reportait à septembre 2021 la période de soumission des nouveaux émojis compte tenu des circonstances exceptionnelles. Conséquence directe de ce report : il n’y aura aucun nouvel émoji en 2021 puisque leur implantation prend un an.

Si 117 nouveaux émojis devraient voir le jour en 2020, il ne devrait donc pas y avoir d’émoji masqué. Toutefois, rien n’empêche les fabricants de smartphones et développeurs d’applications de revoir le design d’un émoji, sous certaines circonstances. Sous la pression des internautes, Google avait ainsi été forcé de modifier le design de son émoji “burger”, pas assez appétissant selon les internautes, et de son émoji “salade”, pas assez vegan puisqu’il contenait antérieurement des œufs. Qu’on le veuille, l’émoji est plus que jamais représentatif de la société dans laquelle on vit, et il se veut également de plus en plus politique… A ce titre, on pourrait imaginer une refonte de ce bon vieux émoji masqué, qui pourrait être plus représentatif des “masques anti-covid”. Reste que là encore, il faudra sans doute une polémique avant que les acteurs se décident à passer à l’action…

Il n’est pas rare qu’un émoji soit redesigné.