La startup waterlootoise SkyForce s’adresse aux indépendants et PME. Elle propose une solution de protection contre les cyberattaques. La jeune pousse a désormais son application.

La cyberbox de SkyForce propose une gestion unifiée des menaces. C’est-à-dire différents outils de défense contre les cyberattaques dans une solution unique. Les entreprises sont équipées d’un logiciel antivirus, anti-espions, anti-détournement. Elles ont accès à toutes les fonctionnalités permettant de contrôler et de bloquer les tentatives de connexion et d’intrusion. “Mais surtout également l’envoi de données vers l’extérieur à l’insu de l’utilisateur, etc” lit-on dans le communiqué. L’application naissante “va de pair” avec la cyberbox et est accessible aux clients actuels. Avec son app, la startup espère offrir “la possibilité de constater à tout moment de multiples informations concernant la sécurité de son réseau“.

Les utilisateurs ont accès à un “top 5” des attaques déjouées. Ils peuvent également avoir un aperçu de tous les appareils en réseau et vérifier le statut de la cyberbox. Libre à eux de paramétrer leurs préférences de notifications. Les utilisateurs peuvent également comparer leurs habitudes de navigation grâce à des rapports mois par mois. Pour la startup, ce dernier outil apporte “des informations précieuses pour en apprendre sur son comportement en ligne“. Et donc pour éviter des sites qui comportent des menaces potentielles.

L’application se présente comme un suivi en temps réel des protections de la cyberbox. Avec l’objectif de constater en temps réel les tentatives d’intrusion sur leur réseau d’entreprise.  Mathieu Lardinois, le directeur commercial et le cofondateur de Skyforce, explique que l’application a été développée dans une démarche de transparence auprès des utilisateurs. “Nous croyons en notre produit à 200% et grâce à cet outil, nos clients peuvent désormais constater en temps réel les menaces arrêtées et apprendre de leur comportement en ligne”. L’app est disponible sur l’App Store et le Play Store.

Créée en 2019, l’entreprise a détecté et empêché près de 730.000 requêtes malveillantes.