Fermées suite à la crise du coronavirus, les boutiques de Microsoft ne rouvriront pas leurs portes. 

Microsoft vient d’annoncer la fermeture de l’ensemble de ses magasins physiques établis à travers le monde. Une décision à laquelle on pouvait s’attendre, le succès n’était pas particulièrement au rendez-vous, contrairement aux Apple Store, les boutiques d’Apple qui ont inspiré Microsoft il y a une dizaine d’années. Mais la crise du coronavirus a certainement précipité la fermeture des Microsoft Store, après plusieurs années de succès mitigé.

« Nos ventes ont augmenté en ligne à mesure que notre portefeuille de produits a évolué vers des offres largement numériques, et notre équipe talentueuse a prouvé son succès au service des clients au-delà de tout emplacement physique », a déclaré David Porter, vice-président de Microsoft.

Dans sa déclaration, l’entreprise américaine explique combien ses équipes ont assuré le service client et support technique à distance pour les petites entreprises et autres clients durant le confinement. Plus de 14.000 ateliers ont été organisés pour former les entreprises et enseignants au télétravail et aux logiciels d’apprentissage. Une adaptation des équipes de Microsoft et de ses clients qui va finalement être pérennisée.

« Avec une croissance significative grâce à ses vitrines numériques, y compris Microsoft.com, et ses magasins sur Xbox et Windows, la société continuera d’investir dans l’innovation numérique à travers les logiciels et le matériel », assure l’entreprise.

Les équipes de Microsoft continueront évidemment de renseigner et d’aider les clients de la firme, mais à distance, comme c’était déjà le cas en Europe notamment. Il est vrai que la très grande majorité des Microsoft Store se trouvaient de l’autre côté de l’Atlantique (États-Unis et Canada). La fermeture de ces boutiques n’aura pas vraiment d’impact chez nous.

Les « Centres de l’expérience Microsoft » situés à Londres, New York, Sydney et Redmond campus devraient quant à eux restés ouverts.