Le chercheur Homei Miyashita et l’Université Meiji ont publié une étude sur la reproduction du goût, à distance.

Cette sucette produit un “goût électrique“. Il ne s’agit pas d’envoyer des stimulations électriques sur votre langue. Le synthétiseur de goût Norimaki génère une sensation de goût grâce à une stimulation électrique de gels.

Ce travail repose sur cinq gels qui contiennent une substance conductrice. C’est cette substance qui permet de reproduire le sucré, l’acide, le salé, l’amer et l’umami. Si l’utilisateur passe sa langue sur la sucette, il goutera tous les goûts. “L’application de différentes tensions à ces gels fait bouger les ions en leur sein et ainsi les quantités d’ions différents qui touchent la langue peuvent être contrôlées“, peut-on lire dans l’étude. De cette manière, les proportions des cinq goûts ressentis peuvent être ajustées, “pour appliquer un goût arbitraire à la langue de l’utilisateur“. Autrement dit, en accentuant un goût ou l’autre grâce à la stimulation électrique, une saveur peut être créée.

Le but n’est pas l’altération du goût d’un repas mais la transmission et la reproduction à distance des goûts“. On peut alors imaginer goûter la saveur d’un produit, avant de l’acheter.

Ce qui est nouveau dans cette étude c’est qu’il n’y a pas de stimulation de la langue : “parce que l’électricité est utilisée uniquement dans le but d’électrophorèse à l’intérieur du gel, plutôt que pour l’électrocution stimulation de la langue“.