Digital Wallonia annonce la déclinaison de sa plateforme Wallangues en application.

Avec l’application Wallangues,ce sont les cours qui s’adaptent à celui qui apprend“. Wallangues est une initiative de la Wallonie. Le projet, qui était auparavant disponible uniquement sur le web, est désormais accessible dans une application.

Plus de simplicité

L’app reprend les fonctionnalités de la plateforme web, mais son contenu est revu et “optimisé”. Quatre langues sont toujours proposées : l’anglais, le néerlandais, l’allemand et le français.

L’application se penche sur le microlearning : avec des leçons plus courtes, Wallangues espère motiver ses utilisateurs. “L’apprentissage Wallangues se fait dorénavant sous forme de missions“, expliquent les équipes dans un communiqué. Par exemple, l’utilisateur se verra proposer l’action “décrire le caractère de quelqu’un” plutôt que “les traits de caractère“.

L’application est disponible sur Android et iOS. Les avis ne sont pas positifs pour le moment : des bugs, notamment l’arrêt soudain de l’application et des coupures de connexion, ont été décelés par les utilisateurs.

Une plateforme déjà existante

Wallangues existe depuis 2012. En 2020, la plateforme a enregistré environ 3400 nouveaux utilisateurs par mois. 95% des utilisateurs de la plateforme web trouvent l’initiative « très utile » ou « assez utile », peut-on lire dans le communiqué. Un sondage récent avait révélé qu’une application smartphone inciterait les utilisateurs à des connexions plus régulières. “L’application Wallangues leur permettra de progresser encore davantage et accueillera de nouveaux utilisateurs“, expliquent les équipes de Wallangues.

L’anglais est tout de même l’apprentissage le plus plébiscité. 54% des utilisateurs étudient la langue de Shakespeare. Le néerlandais représente 31% des apprentissages. 10% des utilisateurs se penchent sur le français. Contre 5% pour l’allemand.

Notez que le confinement a renforcé les activités d’apprentissage : avec 11 300 utilisateurs actifs sur le mois d’avril, l’activité a doublé durant cette période.