Un œil électrochimique a été mis au point par des scientifiques ; le degré de ressemblance avec l’œil humain est remarquable.

L’œil de l’humain présente des caractéristiques exceptionnelles. “Telles qu’un champ de vision extrêmement large, une haute résolution et une sensibilité à faible aberration“, peut-on lire dans l’extrait d’une publication. Des scientifiques ont proposé un œil qui ressemble au nôtre. Ces travaux sont publiés en ligne chez l’éditeur scientifique Nature Research.

Ressemblant et performant

Il s’agit d’un “système visuel artificiel” utilisant un “œil électrochimique biomimétique“. L’œil ressemble à un œil humain, et possède les mêmes capacités, voire plus.
Il y a deux difficultés pour la reproduction des capacités d’un œil humain : la forme sphérique et la rétine. La rétine est remplacée par un capteur d’image qui a la forme d’une demi-sphère.

Un réseau de nano fils dans une substance conductrice remplace les fibres nerveuses derrière la rétine. De cette manière, l’œil de cyborg acquiert les mêmes performances qu’un œil humain. Et peut même aller plus loin : “la rétine a une densité de nano fils bien supérieure à celle des photorécepteurs dans une rétine humaine“. De cette manière, l’œil peut même atteindre une image avec une résolution plus élevée. Le réseau de nano fils peut capter la lumière. Les scientifiques envisagent un œil cyborg, autonome, avec une alimentation par la lumière.

Quelles applications ?

La robotique et les prothèses visuelles pourraient être boostées par cet œil biomimétique. Il faut également noter que grâce à la résolution de ces images, ce système peut “trouver une utilisation dans un large éventail d’applications technologiques“.

Côté robotique, l’œil “devrait ressembler à celui d’un humain en apparence pour permettre une interaction amicale homme-robot, en plus d’avoir des caractéristiques de dispositif supérieures“, lit-on dans l’étude.