Pour les constructeurs de smartphones, le premier trimestre 2020 a été marqué par une importante baisse de la demande.

Depuis plusieurs mois maintenant, le monde fait face à une importante crise sanitaire liée au Covid-19. Une pandémie qui a un impact sur le quotidien de millions de personnes à travers le monde, les obligeant à rester confinées chez elles. En parallèle, de nombreuses industries souffrent de ce manque d’activité, notamment sur le plan économique. C’est notamment le cas de l’industrie des smartphones qui connait une baisse significative de la demande.

Plusieurs entreprises spécialisées dans les statistiques s’accordent sur ce point, même si leurs chiffres divergent. Selon IDC, la baisse des expéditions de smartphones dans le monde au premier trimestre 2020 est de 11,7%, pour Strategy Analytics, c’est plutôt de l’ordre de 17%. Quant à Canalys, la baisse enregistrée serait de 13%. Difficile de savoir qui a raison, mais on peut tout de même estimer, sur base de ces chiffres, que la demande de smartphones a baissé de plus de 10 % durant les premiers mois de 2020.

Une baisse de la production

La production des smartphones a été impactée dès le début de l’épidémie tout simplement parce que la majeure partie des smartphones sont assemblés en Chine. Or, le pays a été mis à l’arrêt pendant plusieurs semaines, stoppant la production de smartphones. Si certains constructeurs ont pu momentanément faire appel à des usines situées hors de Chine, ce n’était pas le cas de tous. Par ailleurs, les volumes produits dans ces usines de secours n’étaient pas forcément du même ordre.

Les pénuries et délais de livraison plus longs ont pu avoir un impact sur l’achat de certains consommateurs. Ces derniers ont également pu se tourner vers un autre modèle pour être livrés plus vite ou ont tout simplement repoussé leur achat.

Au fil des semaines, l’épidémie a pris de l’ampleur et s’est exportée, en Europe d’abord, puis aux États-Unis. Plusieurs pays ont mis en place des mesures de confinement afin de limiter la propagation du virus au sein de leur population. Une décision qui a eu pour conséquence de réduire de manière drastique l’activité professionnelle et donc, économique. Des millions de personnes à travers le monde se sont retrouvées au chômage. Acheter un nouveau smartphone n’était plus une priorité pour beaucoup.

Au-delà du budget que cela représente, acheter un nouveau smartphone a peu d’intérêt lorsqu’on est confiné chez soi.

Des répercussions différentes chez les constructeurs

Le secteur des smartphones a été touché dès le début de l’année avec l’annulation du Mobile World Congress, la grande messe dédiée aux technologies de communications qui devait avoir lieu en février dernier à Barcelone. Les constructeurs de smartphones ne se sont pas pour autant privés pour lever le voile sur leurs nouvelles créations. Ainsi, Samsung a présenté les nouvelles déclinaisons du S20 en février dernier, avant la mise en place du confinement dans de nombreux pays.

Malgré l’évolution de la situation, les autres constructeurs n’ont pas reporté la présentation de leurs nouveaux téléphones. Fin mars, Huawei a levé le voile sur son nouveau smartphone, le P40. À la mi-avril, OnePlus a également maintenu la présentation de ses nouveaux modèles, les OnePlus 8 et 8 Plus. Pareil pour Apple qui a présenté le mois dernier l’iPhone SE, un smartphone abordable qui arrive dans un contexte qui pourrait lui être favorable.

La présentation de nouveaux modèles – des gammes habituellement très populaires auprès des consommateurs – n’a pas empêché une baisse de la demande pour le top 3 des vendeurs de smartphones. Ainsi, Samsung, le leader sur le marché des smartphones, a enregistré une baisse de 18,9% de la demande au cours du premier trimestre 2020, selon IDC. Pour Huawei, le coronavirus a entraîné une chute de 17,1% de la demande. Quant à Apple, à la troisième place du classement des vendeurs de smartphones, l’entreprise américaine a également accusé une baisse de la demande de ses iPhone lors du premier trimestre. Selon Strategy Analytics et Canalys, ce serait de l’ordre de 8 à 9%. Une estimation en adéquation avec ce qu’a annoncé Apple lors de la présentation de ses résultats financiers. 

Si certains pays se préparent au déconfinement, la demande de smartphones devrait continuer de chuter au cours du second trimestre 2020 selon les analystes, même si les constructeurs espèrent une relance de l’économie grâce à la 5G qui pourrait pousser de nombreux consommateurs à renouveler leur équipement.