Aurélien Brunet a intégré la technologie dans son potager.

Il y a toujours un peu de domotique et un aspect connecté dans chacun des projets de la maison“, explique Aurélien Brunet. Il tient un blog sur la domotique. Et pendant le confinement, il s’est penché sur son potager.

Ce fan de domotique a intégré des capteurs de températures et d’humidité sous les serres qui abritent ses légumes. “À l’aide d’une sonde thermo/hygro Oregon que j’avais d’avance et des moniteurs de plantes connectés Xiaomi“, explique-t-il. Le moniteur de plante Xiaomi possède un capteur qu’il faut installer dans le pot de fleurs. Il permet de suivre le niveau d’humidité, la température, mais également l’éclairage que la plante subit. Une application permet de recueillir les données.

Les températures peuvent vite monter dans les serres. Grâce à son dispositif, Aurélien Brunet a mis en place une alerte pour le prévenir quand la température risque de mettre en péril sa culture. Il reçoit un SMS lorsque le taux d’humidité et/ou la température sont trop élevés et peut directement aller ouvrir sa serre.

S’il a pu installer ce dispositif dans ses serres extérieures, il ne manque pas d’idée pour les appartements. “On peut imaginer d’autres configurations, par exemple un jardin connecté en appartement sur le même principe avec une lampe connectée qui reproduit la lumière du soleil nécessaire à la croissance des légumes”, explique-t-il.

Un concept déjà exploité par le passé par la société française Parrot, qui avait proposé un tracker qui permettait de connaître les besoins de ses plantes et d’adapter leur exposition au soleil et leur régime selon leurs besoins. L’accessoire a toutefois connu un succès mitigé, jusqu’à ce que l’entreprise se décide à couper les serveurs il y a quelques jours…