Le lancement international de la plate-forme est déjà un succès. 

Tout juste lancé en France, Disney + vient déjà de franchir la barre des 50 millions d’abonnés dans le monde, un gain de 28 millions d’abonnés depuis le dernier recensement.

Si la plate-forme de streaming de Disney a le plus grand nombre d’abonnés aux Etats-Unis, elle aurait déjà enregistré d’excellents chiffres sur les nouveaux marchés où elle a été lancée : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, l’Inde, l’Autriche et la Suisse. Des résultats encourageants pour le groupe, qui vient tout juste d’amorcer le déploiement à l’international.

Avec plus de 167 millions d’abonnés payants, Netflix garde une grosse longueur d’avance sur Disney +, mais la progression de la plate-forme de streaming concurrente de Netflix a de quoi inquiéter les autres acteurs.

“Nous sommes ravis que Disney + plaise à des millions de personnes à travers le monde. Et nous pensons qu’il s’agit d’un signe positif pour l’expansion du service en Europe de l’Ouest, au Japon et en Amérique latine au cours des prochains mois” a déclaré Kevin Mayer, le directeur “Consommateurs” chez Disney.

Les chiffres de la plate-forme sont d’autant plus impressionnants que Disney n’a mis pratiquement aucun effort dans la production de contenus jusque là. La seule grosse exclusivité de la plate-forme, c’est la série The Mandalorian, dans l’univers de Star Wars. Les séries Marvel et autres futures grosses exclusivités n’arriveront pas avant la fin de l’été. De quoi remettre en question la stratégie des concurrents?