La crise pourrait impacter le secteur durant plusieurs mois. 

L’industrie du cinéma est frappée de plein fouet par l’épidémie de coronavirus. Depuis quelques semaines, les reports de sorties se multiplient et pour cause puisque la plupart de salles de cinéma ont fermé leurs portes en Europe mais également dans certains pays d’Asie et d’Amérique.

Selon Variety, Sony aurait décidé de postposer à 2021 la plupart de ses sorties dans les salles. Un report de près d’un an pour certains films, qui est lourd de sens. Car si plusieurs acteurs du secteur avaient déjà annoncé des reports, ceux-ci ne dépassaient pas les quelques mois, à l’exception du prochain Fast & Furious. Warner Bros avait ainsi décidé de décaler la sortie de Wonder Woman 1984 du 5 juin au 14 août tandis que le nouveau James Bond avait vu sa sortie repoussée au mois de novembre 2020.

Ghostbusters voit aujourd’hui sa sortie repoussée du 7 octobre 2020 au 3 mai 2021, Morbius du 31 juillet 2020 au 19 mars 2021 et Uncharted du 3 mai 2021 au 10 août 2021. Des retards d’environ 6 mois à 1 an donc. Et il ne s’agit vraisemblablement pas d’exceptions puisque de nombreuses autres productions sont concernées, à l’image du prochain Spiderman, de Fatherhood et même du film d’animation Peter Rabbit 2, qui était censé sortir dans quelques semaines et qui voit lui aussi sa sortie postposée à 2021.

Ces reports concernent tous les marchés en ce compris l’Europe. Sony n’a toutefois pas encore précisé les dates de sorties de ses films sur les marchés européens.

La décision de Sony de repousser ses sorties n’est pas anodyne. La crise du coronavirus bat son plein et nul ne sait aujourd’hui quand les activités économiques pourront reprendre. Les salles de cinéma resteront potentiellement fermées quelques semaines encore, voire quelques mois si l’on considère le choix de Sony. Une chose est sûre : l’année 2020 sera une année noire pour le secteur, qui se reposera paradoxalement essentiellement sur la VOD et le streaming pour compenser ses pertes…