Après le sympathique Burning Blood et le décevant World Seeker, One Piece revient à ses premiers amours avec un quatrième épisode de la série des Pirate Warriors.

Signée Omega Force – le studio à qui l’on doit les Dynasty Warriors -, Pirate Warriors 4 est une nouvelle adaptation de la série animée One Piece qui se repose en grande partie sur les acquis du troisième volet. Il ne faudra pas s’attendre à de grosses surprises ici puisqu’il s’agit finalement d’un gros skin des derniers épisodes d’Orochi Warriors, Samurai Warriors et Dynasty Warriors.

Les environnements sont souvent très vides.

Globalement, on pourra reprocher au jeu de ne pas apporter énormément de nouveautés par rapport à son prédécesseur, tant en termes de gameplay que de contenu. Il est vrai que cette suite est avare en nouveautés majeures, pour autant, il serait ingrat de ne pas lui reconnaître certaines de ses qualités. Ceux qui ont joué au troisième volet le remarqueront d’entrée de jeu, la plus grosse amélioration ici concerne la réalisation graphique, nettement plus aboutie même s’il est vrai que le jeu est encore loin d’être beau. Certains décors fourmillent de détails tandis que d’autres sont désespérément vides. Par rapport au troisième volet, on notera toutefois que la végétation est beaucoup plus luxuriante et les décors plus chargés. De façon générale, le jeu est plus joli que son ancêtre et se révèle de surcroit très fidèle à l’univers de One Piece.

Ce qu’on pourra lui reprocher en revanche, c’est de ne pas être forcément facile à dompter pour les nouveaux venus. Comprenez par là que le scénario principal du jeu rassemble une série de cinq arcs narratifs (dont un totalement inédit), qui manquent cruellement de lien et ne sont pas forcément passionnants à suivre. Les nouveaux venus seront complètement perdus. Les fans, regretteront le manque d’ambition des développeurs qui se sont contentés d’enchainer des lignes de dialogue pour apporter un soupçon de narration aux missions. Globalement, cela reste toutefois très fade et très peu immersif. On finit par être très vite tenté de zapper systématiquement tous les dialogues.

Les super-attaques en mettent plein les yeux.

Pour le reste, on se retrouve face à un Dynasty Warriors-like tout ce qu’il y a de plus classique. Le joueur se retrouve sur une vaste carte qu’il devra explorer de fond en comble pour affronter les généraux ennemis et les défaire, et progressivement contrôler chaque partie du champ de bataille. Les décors sont remplis d’ennemis et le jeu est censé être le théâtre de gigantesques combats mais dans la pratique, la plupart des combattants ne servent à rien si ce n’est à encaisser les coups et faire grimper le compteur de victimes. La difficulté n’est donc pas vraiment au rendez-vous.

De façon générale, on pourra aussi reprocher au jeu de ne pas faire preuve d’une grande diversité, le même schéma se reproduisant à chaque mission. Côté environnements, on retrouve toutefois des décors assez variés et un gameplay moins rasoir que d’accoutumée pour le genre puisque les super-attaques sont ici privilégiées. Il sera très rare d’enchainer les combos de base avec les touches X et Y, la plupart du temps, on multipliera les super-attaques de son personnage. Les combats sont donc visuellement très impressionnants, à défaut d’être techniques.

Autre atout du jeu : son formidable casting qui réunit en tout 40 personnages jouables de l’univers de One Piece. Chacun se joue d’une façon très différente et vu qu’ils disposent tous de leur propre palette de coups, découvrir les spécificités de chacun est un véritable plaisir. On notera que les développeurs ont ajouté ici une composante RPG puisque l’argent récupéré permettra de débloquer des compétences des personnages au fil de l’aventure, et d’améliorer ainsi leur style de combat. Une fonction plutôt bien pensée elle aussi.

Le casting comporte 43 personnages en tout.

En progressant dans l’aventure, le joueur débloquera des défis qui lui permettront de jouer avec les personnages secondaires débloquer, puis des modes multijoueurs, avec la coop en ligne mais aussi un mode multi à 12 plutôt sympathique. Côté contenu, on est plutôt gâté même si on aurait clairement aimé que les développeurs soignent davantage la présentation de leur jeu. Notre principal reproche adressé au jeu concerne toutefois son gameplay à proprement parler, certes très nerveux dans sa partie combats, mais dont les mécanismes de jeu ne font preuve ici d’aucune originalité. Il s’agit d’un copié collé d’un Orochi Warriors, sans aucune imagination. En 10 ans, la formule n’a pas changé.

Qu’on se le dise toutefois, pour les fans, ce Pirate Warriors 4 reste une relativement bonne pioche. Le jeu est agréable à parcourir, fidèle à l’univers de l’animé et plus joli que son ancêtre. Certes, les nouveautés sont peu nombreuses et on pourra clairement reprocher aux développeurs de ne pas avoir accordé suffisamment d’attention à certains aspects du jeu – des temps de chargement trop longs à la mise en scène minimaliste en passant par la narration ou l’IA, toujours aussi médiocre – mais dans l’ensemble, Pirate Warriors 4 reste un beat them all fun à parcourir, et plus encore quand on y joue à deux.

Conclusion

Dans la continuité du troisième épisode, Pirate Warriors 4 reprend pratiquement à l’identique la formule des Orochi Warriors et autres Samurai Warriors en l’appliquant à l’univers de One Piece. Le résultat est électrisant, à défaut d’être parfaitement convaincant. Avec son casting très solide (43 personnages), ses modes de jeu en pagaille, son contenu très généreux et sa fidélité au matériau d’origine, Pirate Warriors 4 s’impose comme un jeu très divertissant, qui réjouira les fans de la franchise. On lui reprochera toutefois des mécanismes de jeu vieillissants, sa narration, et un certain manque de finition. Visuellement, le jeu évolue dans la bonne direction, mais on est encore très loin des standards actuels. A défaut d’être une totale réussite, Pirate Warriors 4 se positionne donc comme une nouvelle adaptation efficace, qui joue parfaitement la carte du fan-service avec son incroyable roster et ses nombreux bonus à débloquer. Ce qui n’est en soi déjà pas si mal!

One Piece Pirate Warriors 4

6.2

Gameplay

6.5/10

Contenu

6.5/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

6.0/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • 43 personnages en tout !
  • Des attaques spéciales qui en mettent plein les yeux
  • Un mode multijoueurs efficace
  • Fidèle à l'animé
  • Une réalisation correcte

Les - :

  • Des mécanismes de jeu vieux de 10 ans
  • Finalement, peu de nouveautés par rapport au 3
  • La narration
  • Beaucoup de temps de chargement
  • Une I.A. médiocre