Elle sera disponible sur iOS et Android le 30 mars prochain.

Après avoir mis en place un chatbot sur WhatsApp, l’Organisation mondiale de la santé s’apprête à lancer une application à part entière dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. L’un des principaux objectifs de l’application sera de lutter contre les très nombreuses fake news qui se propagent sur les réseaux sociaux concernant la pandémie de coronavirus.

L’application WHO MyHealth proposera également des actualités, des conseils, des alertes et plus encore afin de tenir la population informée de la situation et de son évolution. Les utilisateurs pourront recevoir des alertes spécifiques en fonction de leur emplacement.

Le projet est une initiative d’une équipe d’experts bénévoles, la « WHO Covid App Collective ». Elle est composée d’anciens employés de Google et de Microsoft, ainsi que de conseillers et d’ambassadeurs de l’OMS.

Il est également question que l’application soit une source d’information pour l’OMS. Les nouvelles personnes contaminées pourront avertir l’organisation et lui fournir leur historique de localisation afin d’effectuer un « suivi des contacts » et ainsi mieux comprendre la propagation du virus.

« En s’appuyant sur une technologie existante telle que Google Maps, les utilisateurs peuvent indiquer s’ils ont été diagnostiqués ou sont entrés en contact avec des patients COVID-19. En outre, demandez l’autorisation de suivre les données de localisation historiques sur leur appareil. », souligne la « WHO Covid App Collective ».

Une fonctionnalité qui pourrait effectivement être utile à la lutte contre le coronavirus, mais qui pose tout de même question en termes de respect de la vie privée. Difficile de savoir à l’heure actuelle si cette fonctionnalité sera finalement proposée.