Après DragonBall FighterZ et en attendant le reboot de sa série culte Guilty Gear, Arc System Works nous livre un nouveau jeu de baston en 2.5D qui pourrait bien être le premier d’une longue série… 

Chaque nouvelle production d’Arc System Works est attendue avec une certaine impatience chez les fans. Il faut dire que le studio nippon s’est imposé comme le maître du jeu de baston en 2D ces dernières années avec ses séries Guilty Gear et BlazBlue. Et visiblement, il n’est pas prêt de s’arrêter en aussi bon chemin puisqu’il nous livre aujourd’hui le premier épisode de sa nouvelle série, Granblue Fantasy Versus.

Visuellement, les animations nous en mettent plein les yeux.

Inconnue au bataillon chez nous, la franchise s’est déjà faite plus de 25 millions d’adeptes en Asie, où un jeu de flipper de CY Games cartonne depuis des mois sur mobile. Voyant un certain potentiel dans l’univers, Arc System Works s’est chargé de convertir l’univers du “gacha” en un vrai jeu de baston.

Les fidèles de Guilty Gear et Blazblue ne seront pas très surpris. Le gameplay reste fidèle aux autres oeuvres d’ASW. On notera toutefois d’entrée de jeu que si Granblue Fantasy Versus se révèle aussi riche que ses deux modèles au niveau de son gameplay, il n’en reste pas moins plus accessible.

La dizaine de personnages proposés se contrôlent tous très différemment.

Un débutant n’aura aucun mal à prendre son pied avec le gameplay du jeu. Et pour cause puisqu’il est possible de sortir de jolis combos en appuyant sur quelques touches. Chaque touche du pad correspond à un type d’attaque (légère, moyenne, lourde et unique). Pour éviter les coups de son adversaire, le joueur devra appuyer sur R2. Pour le reste, on retrouve un système d’auto-combos qui s’active dès qu’on presse plusieurs fois sur le même bouton, des compétences à activer avec le bouton R1, des prises avec le bouton L1 et des attaques aériennes. Comme dans tout jeu de baston qui se respecte, on retrouve aussi une jauge de super, l’ogi, qui s’activera en faisant un quart de cercle avec son joystick. Pas de combinaisons de touches multiples à retenir donc, mais un système de jeu qui reste très efficace et offre une belle richesse dans les affrontements.

Le plus gros atout du jeu, c’est de proposer un casting très varié, avec un total de 11 personnages aux styles de combat tous très différents. Sur ce point, ASW frappe très fort en nous livrant des personnages attachants, aux styles de jeu variés et qui ont tous un réel intérêt. Alors certes, 11 personnages c’est un peu léger, mais l’édition collector du jeu intègre un season pass qui donnera accès à un total de 5 personnages supplémentaires, ce qui n’est déjà pas si mal que ça pour un premier essai. D’autant plus qu’il est possible de personnaliser leur apparence avec de multiples skins.

Au début de chaque combat, de superbes animations introduisent les personnages.

Granblue Fantasy Versus impressionne également par la qualité de sa réalisation. Visuellement, c’est absolument superbe. Les animations sont d’une fluidité impressionnante, le character design est excellent, les niveaux sont superbes et surtout chaque personnage est introduit par le biais de courtes animations là aussi absolument magnifiques. On a franchement l’impression d’interagir avec un véritable film d’animation.

La bande son n’est pas en reste avec d’excellents doublages et des musiques nerveuses qui accompagnent parfaitement les combats.

Du côté du contenu, Granblue Fantasy Versus déçoit un peu de par le nombre limité de personnages et de niveaux mis à disposition. Les modes de jeu sont toutefois tous au rendez-vous, du mode solo, efficace mais au scénario peu entraînant (comme c’est souvent le cas), au mode arcade, en passant par des défis, et le versus en ligne et en local. Le mode Story a toutefois l’atout d’être assez long, d’emprunter certains éléments aux RPG avec un système d’expérience, l’acquisition d’objets et la récupération de lootbox, et de proposer plusieurs combats de boss dans lesquels les joueurs devront affronter des ennemis titanesques particulièrement résistants. Le mode story est par ailleurs jouable en coop en local ou en ligne, un autre très bel atout.

Chaque personnage se contrôle de façon unique.

Au final, le résultat est donc plutôt satisfaisant. Granblue Fantasy Versus s’impose comme un très bon jeu de baston 2.5D, qui séduira autant les hardcore gamers que les débutants avec ses visuels léchés. Le contenu est un peu léger, mais il s’agit d’un premier volet. Comme le reboot de Samurai Shodown, Granblue Fantasy Versus devrait voir son contenu augmenter au fil des prochains mois avec l’ajout de nouveaux personnages au roster. Si vous avez le choix, optez de préférence pour la version deluxe qui intègre le Character Pass, bien que son prix soit plus élevé…

Conclusion

Avec Granblue Fantasy Versus, Arc System Works nous livre un autre excellent jeu de baston en 2.5D. Visuellement superbe, le nouveau jeu des créateurs de Blazblue et Guilty Gear frappe très fort avec ses animations soignés, son gameplay nerveux et ses personnages aux styles de jeu variés. On reconnaît en lui tous les éléments d’un grand jeu de baston, de surcroit accessible grâce à sa prise en main très simple. Si on lui reprochera un contenu relativement limité avec ses 11 personnages et sa dizaine d’arènes, Granblue Fantasy Versus a le mérite de mettre en avant un roster varié et de proposer des modes de jeu très solides, avec un mode solo costaud, de la coop’ et des modes de jeu en ligne. Pas de doute, il s’agit de l’une des très bonnes surprises de ce début d’année!

Granblue Fantasy Versus

8.2

Gameplay

8.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

8.5/10

Bande son

8.0/10

Finition

9.0/10

Les + :

  • Un gameplay accessible
  • Une mise en scène soignée
  • Des personnages charismatiques et variés
  • Visuellement très joli
  • Une direction artistique superbe

Les - :

  • Un casting très léger
  • Un peu cher au vu du contenu