Deux scénarios se dessinent en Europe avec d’un côté, une formule basée sur diverses vitesses de connexion et de l’autre un modèle basé sur un supplément mensuel qui donnera accès au réseau 5G.

Pour utiliser la 5G, les consommateurs devront probablement payer un supplément, qui leur donnera accès à des meilleurs débits. Pour profiter des fonctionnalités 5G de leur smartphone, les abonnés devront donc accepter de payer plus que ceux qui ont opté pour une formule 4G. Les opérateurs justifient cette différence de prix par le coût de l’infrastructure et d’installation des réseaux 5G.

Si en Belgique, la 5G est encore loin d’être lancée, à l’étranger, les exemples fleurissent déjà.

Au printemps 2019, l’opérateur finlandais Elisa lançait l’un des premiers réseaux 5G fonctionnels au monde. Le réseau 5G de l’opérateur est disponible dans une dizaine de villes, dont la capitale du pays, Helsinki. Pour y accéder, les consommateurs doivent souscrire à une formule 5G spéciale, et choisir parmi 3 formules d’abonnement, basées sur les vitesses de connexion. Ils ont ainsi la possibilité d’opter pour une connexion à 300 Mbps, 600 Mbps ou 1 Gbps, avec des suppléments de respectivement 2€, 10€, et 15€ par rapport à la formule 4G.

« Nous avons défini qu’une meilleure vitesse de connexion ajoutait une valeur aux abonnements. Et lorsqu’on ajoute une valeur à un produit, on donne l’envie au consommateur de débourser davantage pour en profiter » nous explique un porte-parole d’Elisa.

Au Royaume-Uni, Vodafone ne propose la 5G qu’aux abonnés à sa formule la plus coûteuse (à 30£ par mois), sans aucun supplément.

Pour l’instant, difficile de prédire quelle direction choisiront les opérateurs belges. Au lancement de la 4G en Belgique, en 2013, Proximus avait toutefois opté pour une formule similaire. A l’époque, l’opérateur ne proposait la 4G qu’avec ses abonnements les plus coûteux – la formule à 65€/mois. Les autres clients de l’opérateur qui souhaitaient en profiter devaient ajouter un supplément mensuel de 10€ de plus pour pouvoir utiliser le réseau 4G de l’opérateur.