“Holà ! Moi c’est Julia ! Je suis là pour t’aider à trouver les meilleurs restaurants, bars ou activités sur Liège”. Julia vous salue et Julia vous guide. Ce chatbot développé sur Messenger est dédié à vos loisirs.

Un chatbot est un “agent conversationnel”. C’est-à-dire que vous discutez sur Messenger, avec un ordinateur, qui vous donne l’impression d’être une personne. Vous pouvez alors questionner ce robot, ici prénommé Julia, pour avoir des recommandations d’adresses.

À l’aide de commandes prédéfinies, les utilisateurs peuvent être conseillés pour “manger un bout”, “boire un verre” ou trouver une “activité”. Une dernière fonctionnalité s’adresse aux étudiants. Elle permet de découvrir les “meilleurs endroits pour étudier pendant le blocus”. Pour le moment, le service est dédié aux activités basées à Liège.

Lorsqu’une commande est sélectionnée, le chatbot vous propose une galerie avec les adresses recommandées. Si un établissement vous intéresse, le chatbot vous propose de consulter son site web ou d’obtenir l’itinéraire directement dans Google Maps.

 

Crédits photo Capture ecran app Hola Julia
Crédits photo : Capture d’écran App Hola Julia

Cédric Cella est à l’origine de l’application. “Étant aux études en tourisme, j’adore évidemment découvrir et faire découvrir des activités, bars, restaurants en dénichant les meilleures adresses locales. J’ai donc simplement réuni ces deux passions, le blog touristique et la high-tech.”

En autodidacte, le fondateur de Hola Julia se penche sur la création d’intelligence artificielle. “Ici c’est SAP Conversational AI (entreprise notamment partenaire avec Dubaï pour son exposition universelle) qui a été utilisée”.

Chaque mois, des fonctionnalités sont ajoutées. “Depuis son lancement du 1er octobre, un système avec Google Maps, une collaboration avec le city-guide « Fragments de Liège », un redesign et de nouvelles catégories ont vu le jour“, explique le fondateur.

Hola Julia conseille des adresses liégeoises pour le moment. “C’est certain, Liège n’était qu’un test et un moyen de montrer ce que Hola Julia était capable de faire, c’était en quelque sorte une carte de visite”. Cédric Cella nous parle de négociations en cours, avec différents organismes, pour développer le projet sur “une grande ville francophone”. “Je m’intéresse principalement à Bordeaux, mais aussi à Lyon, Toulouse, Montpellier et Montréal” précise-t-il.