Les prévisions faites par l’IA de Google seraient également beaucoup plus précises.

Sur son blog officiel, la firme de Mountain View explique comment le recours à l’intelligence artificielle avait permis à ses chercheurs de faire des prévisions météorologiques plus rapidement que les méthodes traditionnelles.

Grâce aux améliorations apportées à leur intelligence artificielle, les chercheurs de la firme de Mountain View ont ainsi pu prédire des précipitations avec une précision 6 heures, et ce, à partir de calculs qui n’ont pris que quelques minutes à l’IA. À titre de comparaison, les méthodes traditionnelles de prévisions météorologiques exigent plusieurs heures pour fournir des résultats.

Les chercheurs de Google indiquent que leurs calculs très rapides seraient « un outil essentiel nécessaire pour une adaptation efficace au changement climatique, en particulier pour les conditions météorologiques extrêmes ». Fournir des prévisions météorologiques précises plus rapidement permettrait de mieux gérer certaines catastrophes naturelles et de potentiellement réduire les pertes humaines.

La méthode utilisée par les chercheurs de Google se révèle surtout une solution sur le court terme. Ses prévisions sont rapides et plus précises que les méthodes traditionnelles, mais ces dernières se révèlent plus fiables sur le long terme. Il serait donc plus judicieux de faire appel aux deux méthodes pour avoir à la fois des prévisions instantanées – ou plusieurs heures à l’avance – et sur le long terme afin de prévoir les catastrophes naturelles.

Google précise tout de même sur son site que les travaux de ses chercheurs n’en sont qu’à leurs débuts. L’intelligence artificielle s’est surtout concentrée sur les données météorologiques des États-Unis récoltées entre 2017 et 2019. Les chercheurs devraient d’abord entraîner leur IA à une utilisation à grande échelle avant qu’elle ne soit utilisée comme référence.