Après un troisième volet très décevant, la série des Sniper : Ghost Warrior nous revient déjà avec un spin-off qui tente de donner une nouvelle direction à la franchise…

Le troisième épisode l’a prouvé : CI Games ne maîtrisait pas encore les mondes ouverts. Le studio de développement polonais revient donc à une formule plus simple pour Sniper Ghost Warrior Contracts, le quatrième volet de la franchise et premier spin-off de la série.

Visuellement, le jeu est une belle réussite.

Comme ses ancêtres, Contracts joue sur la carte du réalisme de ses affrontements pour tenter de séduire son audience. Le jeu de CI Games est toutefois loin d’être une simulation de snipe aussi pointue que Sniper Elite. Le jeu reste globalement très accessible. On le signalera d’ailleurs d’entrée de jeu, s’il est préférable d’utiliser son sniper pour faire le nettoyage à distance, rien ne vous empêcher de foncer mitrailleuse au poing vers les rangs ennemis dans Sniper Ghost Warrior Contracts. Car le jeu de CI Games est avant tout un FPS. Contracts est certes davantage axé sur l’infiltration – mais il est tout à fait possible de prendre son pied en canardant les ennemis, le titre restant assez permissif.

C’est d’ailleurs le principal reproche qu’on lui fera au niveau du gameplay. Contracts, à l’image de ses ancêtres, manque cruellement de rigueur. L’intelligence artificielle des ennemis donne beaucoup trop de liberté au joueur, qui peut facilement se remettre sur pattes après s’être retrouvé acculé à plusieurs reprises. Même en difficile, il est possible de jouer avec l’IA des ennemis.

Globalement, la prise en main du jeu reste également trop rigide. On le ressent plus encore au pad qu’au clavier et à la souris : Contracts est un titre qui a été conçu avant tout pour les PCistes.

Si le jeu intègre quelques features sympas, comme un casque high-tech qui permet d’activer des aides au déplacement pour notamment trouver un chemin exploitable dans une falaise, ou un système de calcul de précision des tirs, qui permet d’anticiper la trajectoire de la balle sur base de la vitesse et la direction du vent, la faible réactivité des ennemis pousse souvent le joueur à opter pour la méthode la plus facile et ne pas prendre en considération les paramètres du tir. Trop arcade, trop accessible, trop rigide, le jeu de CI Games trahit un héritage douloureux.

Les tirs réussis activent un ralenti très esthétique.

Pour autant, il serait malvenu de jeter le bébé avec l’eau du bain, car dans plusieurs domaines, le jeu de CI Games progresse. Au niveau de son level-design tout d’abord. Si le précédent volet nous avait proposé une approche très différente, avec son monde ouvert, Contracts propose des missions plus dirigistes, à travers des niveaux de taille beaucoup plus réduite qui offrent toutefois encore une certaine liberté au niveau de l’approche. Le level-design du jeu est à ce titre plutôt réussi, même si l’on regrettera encore une fois qu’il ne soit pas suffisamment exploité. Dans le même ordre d’idée, on apprécie les efforts considérables réalisés au niveau de la narration, qui revient à une formule plus réaliste, dans la ligne des Hitman, avec un contexte de base alléchant : l’indépendance prononcée de la république de Sibérie et une révolution en marche dans le pays nouvellement formé. Les cinématiques et dialogues sont peu nombreux mais le contexte est intéressant et le joueur en apprendra davantage tout au long des missions, qui prennent ici la forme de contrats à remplir.

Contracts parvient à se distinguer des autres FPS à petit budget au niveau de sa réalisation, très solide, avec ses excellents doublages, ses décors superbes, ses jolis effets visuels et sa très longue distance d’affichage. Le studio polonais a réalisé un excellent travail au vu du budget à disposition. Pour un titre vendu à moins de 40€, Contracts remplit donc plutôt bien sa mission.

Vous n’utiliserez pas qu’un fusil de sniper durant l’aventure.

Ce qui est regrettable en revanche, c’est que la finition du titre ne soit pas irréprochable. Tout au long de l’aventure, de petits ralentissements se font ressentir. Dans un titre où la précision est indispensable, inutile de préciser que cela fait assez tache. Les bugs sont également nombreux. Malgré son statut de jeu à petit prix, difficile de pardonner de tels défauts.

Malgré les efforts consentis par le studio, ce quatrième volet de la série peine toujours à convaincre. Il y a certes de la progression, mais les défauts de la série sont toujours bien présents et le titre soutient difficilement la comparaison avec un Sniper Elite. Pour un FPS à petit budget, Contracts n’en reste pas moins un titre globalement agréable à parcourir, et qui occupera certainement les amateurs du genre quelques semaines en cette période très calme. Ce qui n’est déjà pas si mal que ça en soi…

Conclusion

Supérieur en tous points à ses ainés, Sniper Ghost Warrior : Contracts parvient à séduire grâce à sa réalisation très solide et son gameplay efficace. S’il est vendu comme une simulation de snipe, le jeu de CI Games reste toutefois un FPS très accessible, avec ses niveaux fermés qui se jouent en ligne droite et ses ennemis à l’I.A. sous-développée. On est malheureusement très loin de la tension que l’on peut ressentir dans un Sniper Elite. Souvent très fades, les missions mettent en avant l’un des principaux défauts de la franchise : son manque de personnalité. Trop rigide, le gameplay du jeu ne parvient pas non plus à explorer assez efficacement les différentes features qui nous sont proposées ici. La finition du titre déçoit également, avec des micro-ralentissements qui se font très souvent ressentir durant les missions et de vilains bugs encore trop présents. Le jeu de CI Games progresse toutefois dans plusieurs domaines, du level-design plus ingénieux à la narration plus travaillée. Ce qui n’est déjà pas si mal que ça compte tenu des errances de la série… Pour une trentaine d’euros, en attendant le prochain Sniper Elite, Sniper Ghost Warrior : Contracts remplira sans doute bien son contrat auprès des amateurs de FPS tactiques. Reste qu’après 4 épisodes, la série de CI Games peine toujours à trouver sa place.

Sniper Ghost Warrior : Contracts

5.9

Gameplay

5.5/10

Contenu

6.0/10

Graphismes

7.5/10

Bande son

6.5/10

Finition

4.0/10

Les + :

  • Le retour aux environnements fermés
  • Une réalisation solide
  • Un gameplay efficace
  • Le prix doux (environ 35€)

Les - :

  • La finition laisse à désirer : des ralentissements, bugs et freezes à déplorer
  • Une prise en main encore trop rigide
  • L'IA des ennemis
  • Des missions trop souvent peu passionnantes