L’Association française des usagers des banques a enregistré une hausse de 40% de vols par SMS frauduleux. 

Le procédé n’est pas nouveau et n’est pas vraiment sophistiqué. Pourtant, il fait encore aujourd’hui de nombreuses victimes. Selon l’Association française des usagers des banques (AFUB), plus de 60.000 appareils auraient été la cible de vols entre mars et octobre 2019 via des SMS frauduleux.

Dans les faits, l’arnaque prend la forme d’un innocent SMS envoyé soi-disant par un organisme banquier. Celui-ci contient un lien Internet qui renvoie vers une fausse page de connexion de la banque ou vers une version contenant un malware. Lorsque la victime se connecte à son compte en introduisant des identifiants et mots de passe, le malware enregistre ses informations et les transmet aux hackers. Ces derniers n’ont plus qu’à se servir sur les comptes en banque de leurs victimes.

Selon l’AFUB, ce type d’arnaque est en forte progression depuis plusieurs mois et aurait déjà fait de nombreuses victimes.

Ces méthodes de “piratage” étaient déjà très populaires dans certaines parties du globe, en particulier dans les pays de l’Est. Leur déploiement en Europe occidentale est relativement nouveau.

Vu l’importance des montants transférés – plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros -, il est relativement facile de repérer lorsque son compte bancaire a été l’objet d’un vol.

L’UFAB préconise d’être prudent et de ne pas cliquer sur n’importe quel lien envoyé par SMS. Si vous êtes vous-même victime d’une telle arnaque, faites opposition aux transferts et contactez le plus rapidement possible votre banque.