Une campagne de phishing par SMS est actuellement en cours chez nous. Les auteurs se font passer pour le SPF Finances afin de soutirer de l’argent à leurs victimes.

Le service public fédéral des finances informe la population qu’une vague de SMS frauduleux circule actuellement dans le pays. Le mode opératoire de la fraude est assez simple, mais peut se révéler particulièrement efficace face à des personnes peu habituées à ce genre de pratiques.

Dans les faits, il est question de SMS prétendument envoyés par le SPF Finances qui demandent aux citoyens de rembourser une dette avant le 22 novembre. Évidemment, ceci est totalement faux et frauduleux. Le service public fédéral ne fait jamais de communication de ce type par SMS et exige encore moins de remboursements de dettes par SMS.

Un mode opératoire efficace

Pour l’instant, il est difficile de savoir si des personnes ont cédé à la demande et ont effectué le paiement, mais il se pourrait qu’il y en ait. En effet, le SMS utilise des codes particulièrement efficaces et caractéristiques de ce type de fraude.

D’abord, les auteurs usurpent l’identité d’un service officiel et respecté, voire craint pour mettre en place leur arnaque.

Ensuite, étant donné que les déclarations d’impôts ont dû être envoyées il y a quelques mois, le calendrier colle parfaitement, même si dans les faits le SPF Finances n’a pas encore fini son travail à ce propos.

Enfin, les auteurs indiquent que le paiement doit être fait avant le 22 novembre, soit demain. Étant donné le laps de temps assez court qu’il reste, certaines personnes pourraient se précipiter pour effectuer le paiement afin d’être en règle sans prendre le temps d’analyser la situation. C’est d’ailleurs sur cela que comptent les fraudeurs pour arnaquer leurs victimes.

Comment éviter de se faire avoir ?

Tout d’abord – et comme le rappelle le SPF Finances -, les communications de ce type ne se font jamais par SMS. Les institutions officielles privilégieront très souvent les lettres voire les mails pour informer le citoyen dans ce genre de situation.

De plus, le fait que le message demande aux victimes d’effectuer un paiement par SMS est particulièrement étonnant et cela devrait vous alarmer. Les paiements vers des institutions se font exclusivement par virements bancaires.

Ne cédez pas à la panique quand vous recevez ce genre de message alarmant. Passer un coup de fil rapide à votre banque, votre assureur, opérateur ou dans ce cas, au SPF Finances vous permettra d’éclaircir la situation et pourrait vous éviter de vous faire arnaquer.

Si vous avez un doute, il vaut toujours mieux se rendre sur le site officiel de l’institution et de vérifier les informations dont vous disposez, notamment le numéro de téléphone qui vous a envoyé le SMS. Dans le cas du SPF Finances, vous pouvez vous rendre sur votre compte MyMinFin et vérifier que vous êtes en règle ou non avec les impôts. Autrement, encore une fois, un coup de téléphone et vous serez rapidement fixé.