Confié aux développeurs d’Apex Legends et de Titanfall, Jedi : Fallen Order n’avait pas vraiment fait forte impression lors de ses premières présentations. Le jeu de Respawn Entertainment est pourtant une belle surprise en cette fin d’année 2019!

Porté à de multiples reprises en jeu vidéo, l’univers de Star Wars s’est toutefois rarement laisser transposer avec brio en jeux solo. La démarche d’Electronic Arts, qui avait confié le développement d’un titre 100% solo au studio Respawn Entertainment avait donc surpris. Le studio de développement s’est de ce fait principalement fait connaître pour ses jeux multijoueurs – de Titanfall à Apex Legends. Nombreux étaient d’ailleurs les joueurs qui remettaient en question les capacités du studio à mener à bien deux projets en parallèle. Et pourtant, force est de constater que Fallen Order est une totale réussite.

La mise en scène est digne d’un film à gros budget.

Lors de sa première présentation, le jeu de Respawn n’avait pas vraiment convaincu les joueurs pourtant, sous ses faux airs d’Indiana Jones intergalactique. Toutes les séquences de jeu ne présentent pas Fallen Order sous son meilleur jour. S’il s’apparente à un jeu d’action / aventure, Fallen Order prend parfois le temps pour se poser, nous laisser apprécier ses superbes panoramas et explorer ses planètes.

Car si d’apparence, le jeu de Respawn donne l’impression de suivre les traces de ses ainés, les deux Pouvoir de la Force, il emprunte en réalité une direction très différente. Au niveau de sa construction tout d’abord. Car ici, on n’a pas affaire à un jeu pop-corn. Les niveaux – labyrinthiques – proposent de multiples embranchements. Explorer entièrement un environnement prendra du temps, beaucoup de temps, et requière parfois de revenir sur une planète après l’acquisition de nouvelles compétences. Les développeurs de Respawn ont glissé de multiples secrets à découvrir dans chaque niveau. Il y a donc deux façons de jouer à Fallen Order : en allant droit au but, auquel cas vous passerez à côté d’une bonne partie du fun, et en prenant son temps d’explorer les moindres recoins des niveaux, d’affronter tous les boss et mid-boss du jeu, et d’en découvrir tous les secrets.

Le sabre laser permet également de retrouver son chemin dans le noir.

Fallen Order s’écarte également du Pouvoir de la Force au niveau de son rythme de jeu. Certes, on y incarne également un jedi, également doté de facultés exceptionnelles, et oui on affronte des Storm Troopers, des hordes de monstruosités des fins fonds de la galaxie et des boss titanesques, mais si les affrontements font partie de l’expérience de jeu, ils ne représentent pas l’essentiel du gameplay. Le jeu mélange en réalité plusieurs genres en mixant séquences de plates-formes, d’exploration, d’énigmes, de combats, d’affrontements de boss et de scanning. On se situe quelque part entre un Indiana Jones, un Dark Souls et un Metroidvania. Et c’est ce qui fait toute sa force.

Vous aurez d’ailleurs tôt fait pour le remarquer, les développeurs de Fallen Order n’hésitent pas à prendre leur temps pour poser l’intrigue de leur jeu – qui reste d’une grande fidélité à l’univers imaginé par George Lucas. Si on pourra reprocher au jeu de Respawn de ne pas avoir suffisamment travaillé le personnage principal du jeu – qui manque d’ailleurs cruellement de charisme -, force est de constater que le scénario se révèle terriblement efficace. La mise en scène, digne d’une superproduction hollywoodienne n’y est pas pour rien.

Dans Fallen Order, le joueur incarne un jeune jedi du nom de Cal Kestis qui va être obligé de fuir sa planète adoptive peu après que ses capacités spéciales aient été identifiées par des soldats de l’ordre. Embarqué malgré lui dans une quête à travers la galaxie, notre jeune aventurier devra explorer de nombreuses planètes connues et totalement inédites de l’univers de Star Wars. De Zeffo à Dathomir, en passant par Ilum, Kashyyyk et Bogano, Fallen Order sait nous dépayser avec des décors grandioses et d’une grande diversité. Les fans de l’univers de George Lucas en auront largement pour leur argent, rien que pour cet aspect.

Malgré les apparences, les niveaux sont souvent très labyrinthiques et offrent une bonne dose d’exploration.

D’une grande fidélité au matériau de base, Fallen Order prouve qu’Electronic Arts a laissé une belle liberté aux équipes de Respawn, qui ont écrit une véritable lettre d’amour à George Lucas. On est très loin ici du jeu pop-corn ou de l’adaptation sortie rapidement pour profiter du buzz autour du film.

Fallen Order nage d’ailleurs à contre-courant de la politique de l’éditeur. Le jeu n’intègre aucune microtransaction, aucun DLC n’a été annoncé à ce jour, il n’y pas de lootboxes ni de skins coûteux à acheter sur les stores numériques, pas de multijoueur non plus et le jeu dispose d’une très solide durée de vie. Boucler l’aventure en ligne droite prendra un peu plus de 20h. En découvrir tous les secrets entre 25 et 40.

La véritable richesse du jeu vient de sa construction. Comme nous l’avons dit plus haut, Fallen Order s’inspire de multiples genres, mais il ne ressemble à aucun jeu mentionné. Ce n’est pas un Uncharted-like ni un Souls-like. Tout au plus lui reconnaîtra-t-on quelques similarités avec les multiples Metroid-likes indés récemment sortis sur PC et consoles. Car oui, le jeu incite à la découverte, à l’exploration et aux voyages incessants d’une planète à l’autre. Les décors sont vastes et regorgent de secrets. Il est d’ailleurs possible de passer à côté de boss en suivant la trame principale.

A travers vos explorations, vous récolterez de multiples bonus, de ponchos pour rhabiller votre jedi à des éléments visuels qui permettent de personnaliser l’apparence du sabre. Il y a dans Fallen Order des tas d’activités annexes qui n’ont rien d’indispensable mais qu’on prend toutefois un pied monstrueux à faire : du scan de créatures – car oui, les décors regorgent de créatures vivantes, souvent très agressives mais pas toujours – à la découverte de coffres. Atteindre le 100% sur chaque planète représentera un vrai défi.

Les affrontements peuvent se révéler très techniques.

En suivant les zones balisées, le rythme sera plus soutenu. Les affrontements dans Fallen Order sont nombreux et étonnamment techniques. Il ne s’agit pas de marteler un seul bouton. Il faudra habilement parer les coups, réaliser des parades et riposter au bon moment. A ce niveau, le jeu emprunte quelques éléments à Dark Souls – tout en restant beaucoup plus accessible. Par exemple, la partie se sauvegardera lors des méditations. A chaque sauvegarde, les ennemis respawneront – poussant le joueur à prendre des risques pour éviter de se retrouver face à un adversaire redoutable déjà vaincu. La comparaison s’arrête là car Fallen Order est un jeu beaucoup plus nerveux que Dark Souls. Le titre intègre également de jolies séquences de courses-poursuites & de plates-formes avec les fameux wall-jumps, tout droit hérités des Tomb Raider. Nerveux, Fallen Order est un véritable délice qui se déguste sans aucune modération. On notera également que le jeu parvient à proposer une jolie montée en puissance, très progressive, au fur et à mesure que le joueur débloque les capacités de son héros, avec l’expérience récupérée.

C’est toutefois bien sur le plan technique que le jeu impressionne le plus, avec sa bande sonore grandiose – on retrouve les musiques les plus emblématiques de la saga, des doublages de qualité et des bruitages à la spatialisation saisissante – et ses graphismes à couper le souffle. Pas de Frostbite cette fois mais un Unreal Engine 4 parfaitement exploité. Le jeu en met plein les yeux avec des effets visuels superbes, du très grand spectacle, des panoramas superbes et des modélisations soignées. Tout au plus lui reprocherait-on quelques petits ralentissements & bugs, très occasionnels, et un character design qui fait un peu tache. Du héros principal aux wookies, on a déjà vu beaucoup plus inspiré dans l’univers de Star Wars!

Conclusion

Avec Star Wars Jedi : Fallen Order, Respawn nous livre un très grand jeu d’aventure dans l’univers de Star Wars, qui nage à contre-courant des autres grosses productions. Pas de multijoueurs, pas de micro-transactions ni de lootboxes dans ce titre aussi technique que nerveux, qui propose une expérience de jeu unique dans l’univers de George Lucas. D’une grande fidélité au matériau d’origine, Fallen Order se révèle à la fois très beau, jouissif et très riche en contenu. Très loin du jeu pop-corn, le titre de Respawn ose une approche différente du jeu d’aventure en empruntant la voie des metroid-likes, avec des niveaux immenses qui regorgent de secrets à découvrir. Un cocktail explosif qui devrait rassasier les fans de la saga pour quelques mois… Proche de la perfection, le jeu de Respawn souffre toutefois de quelques petits défauts techniques et d’un character design peu inspiré, qui vient quelque peu contraster notre verdict.

Star Wars Jedi : Fallen Order

8.4

Gameplay

8.5/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

9.0/10

Finition

8.5/10

Les + :

  • Du très grand spectacle
  • Une bande son extraordinnaire
  • Un gameplay au poil : technique et fun
  • Très fidèle au matériau d'origine
  • Une solide durée de vie (environ 30h)

Les - :

  • Un héros qui manque de charisme
  • Le character design fait tache
  • Quelques petits bugs