La voiture-fusée a atteint les 1010 km/h. Une vitesse impressionnante pour un véhicule terrestre, mais qui est encore loin de l’objectif fixé par Bloodhound LSR.

La semaine dernière, le véhicule supersonique avait déjà atteint la vitesse impressionnante de 806 km/h lors de tests réalisés en Afrique du Sud. Une première étape dans la quête de vitesse que s’est donnée l’entreprise à l’origine de ce véhicule terrestre, Bloodhound LSR.

L’objectif de la voiture-fusée est justement de battre le record du monde de la plus grande vitesse atteinte par un véhicule terrestre. Celui-ci est de 1228 km/h (763 mph), décroché en 1997 par l’engin Thrust SSC. Mais battre ce record ne serait qu’une nouvelle étape pour l’équipe à l’origine du Bloodhound. Après avoir dépassé les 1228 km/h, les ingénieurs espèrent atteindre la barre des 800 mph (1287 km/h), et à terme des 1000 mph (1609 km/h).

Pour cela, l’engin peut compter sur son réacteur de jet. Pour l’instant, Bloodhound LSR y va crescendo pour plus de sécurité. C’est pourquoi la semaine dernière, la limite était fixée à 500 mph (806 km/h) et cette semaine à 628 mph (1010 km/h).

En franchissant la barre symbolique des 1000 km/h, il devient le 7e véhicule terrestre à l’avoir fait.

Bloodhound LSR va devoir procéder à de nouveaux réglages pour continuer les tests, augmenter la vitesse et atteindre ses objectifs fixés. Pour cela, l’équipe va malheureusement devoir partir en quête de sponsors et investisseurs pour continuer son projet, au risque de voir celui-ci abandonné, manque de moyens.