Un projet qui nécessiterait au moins 1000 vaisseaux spatiaux pour affréter le matériel nécessaire à la construction d’une ville durable sur Mars.

Ce n’est pas un secret, l’excentrique milliardaire Elon Musk a de nombreux projets ambitieux en dehors de la Terre. Au-delà de construire des vaisseaux capables d’approvisionner la Station Spatiale Internationale ou encore de développer un réseau Internet autour du globe, Elon Musk souhaite également coloniser Mars.

Face au réchauffement climatique et à la destruction de la Terre par l’Homme, la planète rouge pourrait bien devenir le refuge de l’humanité. C’est en tout cas l’idée soutenue par beaucoup, notamment par Elon Musk. Un projet ambitieux qui demandera encore de nombreuses années de développement, rien que pour le voyage. Mais selon le PDG de SpaceX, c’est tout à fait envisageable.

Ainsi, en répondant aux interrogations d’internautes sur Twitter, Elon Musk a estimé qu’il faudrait au moins 1000 vaisseaux spatiaux Starship pour acheminer les matériaux, les infrastructures et les premiers colons martiens nécessaires à la construction d’une ville autonome sur Mars. Des voyages et un développement sur place qui prendraient au moins 20 ans étant donné la distance à parcourir, mais aussi le fait que les fenêtres de tir entre la Terre et Mars ne s’ouvrent que tous les deux ans.

Plan de ville martienne – © SpaceX

Au-delà de la prouesse technique que cela représente, la question du coût se pose. L’un des principaux arguments de SpaceX quant aux explorations spatiales est le fait que l’entreprise mise énormément sur la réutilisation des vaisseaux. Ceux-ci ne seraient pas abandonnés dans l’espace, mais rapatriés sur Terre. La réutilisation des engins permet en effet de réduire les coûts de lancement et de production. Aspect essentiel à prendre en compte afin d’éviter que SpaceX fasse faillite sur le chemin pour Mars.

Il s’agit évidemment d’une estimation à prendre avec des pincettes, mais aux vues des progrès réalisés par SpaceX et l’ambition de l’entreprise, ces propos restent intéressants. Il serait d’ailleurs question d’une première mission vers Mars avec équipage d’ici 2024. Cette mission – si elle a bien lieu – sera très certainement cruciale pour l’Humanité, mais aussi pour le projet d’Elon Musk de coloniser la planète rouge.