Considérés comme deux des plus grands RPG de l’Histoire, Baldur’s Gate et Baldur’s Gate 2 n’avaient jamais eu droit à un portage sur consoles. Une erreur désormais corrigée par l’éditeur, qui nous livre une compilation rassemblant les deux titres sur un seul disque. 

Porter un titre aussi mythique que Baldur’s Gate sur consoles représentait toutefois un énorme challenge de par le fait que l’interface du jeu n’était pas du tout adaptée au support. Malheureusement, l’éditeur a réalisé un travail minimaliste avec ce portage, que l’on qualifiera de très paresseux dans l’ensemble.

Graphiquement, les deux jeux ont très mal vieillis…

La bonne nouvelle, c’est que les deux jeux sont livrés avec la totalité deux leurs extensions. Le contenu dépasse largement les 100 heures de jeu. Inutile de le préciser : si les RPG en vue isométrique sont votre truc et que vous rêviez de jouer un jour à ce monument sur votre télé, vous en aurez largement pour votre argent car la durée de vie du jeu est tout bonnement gigantesque.

Riche en contenu, cette Enhanced Edition n’intègre toutefois aucune nouveauté : pas de donjon inédit ni d’extension jamais sortie. Comme nous l’avons dit plus haut, il s’agit d’un portage très sage.

A mi-chemin entre le jeu de rôle pur et dur et le hack & slash, Baldur’s Gate se distingue des autres Diablo-likes par ses nombreux commentaires et son rythme de jeu plus lent. Le jeu tout entier se joue en 3D isométrique dans des environnements pré-calculés qui ont malheureusement très mal vieillis.

Dans Baldur’s Gate, le joueur contrôle une petite équipe de 6 aventuriers qu’il pourra déplacer en groupe ou de façon individuelle. L’exploration se fait en temps réel, mais le joueur ne contrôle pas directement le personnage mais un curseur qui lui sert à définir l’endroit où il veut se rendre. Les combats se jouent eux davantage au tour par tour puisque le temps se fige pour définir le type d’attaque à lancer.

La durée de vie de cette compilation dépasse largement les 100 heures.

Si le titre reste jouable sur PC, c’est une autre histoire sur console. Paradoxalement, Beamdog n’a pas repensé les contrôles du jeu, ni l’interface, pas du tout adaptée à cette plate-forme. Avec un peu d’entraînement, on s’en sort, mais les contrôles ne sont vraiment pas adaptés au support et n’offrent aucun confort d’utilisation.

On notera au passage que pratiquement aucun élément n’a été revu : l’I.A. des personnages reste minimaliste, avec des déplacements parfois totalement surréalistes sur la carte, les graphismes sont d’époque, et sur un écran de 55 pouces, s’apparentent à une véritable bouillie de pixels, et les musiques n’ont eu droit à aucune remasterisation. Le travail est donc très pauvre.

La bonne nouvelle, c’est qu’aucun contenu n’a été supprimé : le mode coop’ est toujours de la partie et toutes les extensions répondent à l’appel.

Alors certes, le jeu a pris un sacré coup de vieux et s’adresse très clairement à un public de niche. Et oui, ce portage est loin de rendre honneur à Baldur’s Gate, mais le jeu exerce toujours un certain charme et représente à plus d’un titre un classique du jeu vidéo – enfin disponible sur consoles. Regrettable toutefois que cette réédition du jeu soit facturée au plein tarif, pour un travail aussi minimaliste… A 15€, la pilule serait sans doute passée sans aucun problème. A près de 50€, c’est une toute autre histoire…

Conclusion

Riche en contenu avec ses multiples extensions, cette réédition de Baldur’s Gate 1 & 2 sur consoles de salon et Switch est une véritable bénédiction pour les amateurs de RPG qui rêvaient de parcourir un jour ces deux monuments du jeu de rôle confortablement installés dans leur sofa. Les deux titres restent absolument incontournables pour tous les amateurs du genre. Malheureusement, ce portage sur consoles reste très paresseux : les deux titres n’ont subi aucun lifting graphique et ont très mal vieilli, l’interface n’a pas été repensée pour consoles, et la prise en main du jeu n’est pas du tout adaptée au support. Si l’on finit par s’y faire, on est loin du confort proposé par le combo clavier / souris. Au prix auquel il est proposé (près de 50€), on aurait clairement mérité mieux. Reste que le plaisir de retrouver ces deux monuments du jeu vidéo fera verser une larme de nostalgie aux fans de Baldur’s Gate… 

Baldur's Gate I & II Enhanced Edition

5.1

Gameplay

4.5/10

Contenu

9.0/10

Graphismes

2.0/10

Bande son

5.0/10

Finition

5.0/10

Les + :

  • 2 classiques du RPG enfin sur consoles
  • Toutes les extensions sont de la partie
  • Une durée de vie colossale

Les - :

  • Graphiquement, ça a très mal vieilli
  • L'interface, pas du tout adaptée au pad
  • Un portage globalement très paresseux