Sous ses airs d’univers sympathique et coloré, ce nouveau dungeon-crawler signé Robot Entertainment cache-t-il une aventure prenante et incroyable ? Verdict.

Il est assez simple de décrire ce jeu vidéo édité par Sony Interactive Entertainment et ce n’est pas toujours une bonne chose. ReadySet Heroes joue la carte de la simplicité tant au niveau de son concept – l’exploration de donjons – qu’au niveau de sa prise en main rapide et efficace.

Le joueur doit éliminer tous les ennemis des donjons pour passer au niveau suivant.

Le jeu vous fait incarner un personnage parmi une sélection de 6 héros animaliers et vous lâche aussitôt dans l’arène. L’objectif de notre héros est rudimentaire, il doit arriver au bout des nombreux donjons et terrasser les nombreux ennemis et boss.

Dans le mode « Exploration de tour », le jeu se révèle être un dungeon-crawler des plus classiques, avec notamment le concept des morts punitives. Sous ses faux airs gentillets et magiques, ReadySet Heroes est tout de même exigeant, mais pas forcément pour les bonnes raisons. Si les squelettes, fantômes et autres chauves-souris ne sont pas spécialement résistants, leur nombre peut devenir un véritable obstacle. Rajoutez à cela l’absence de potion de vie à disposition – celles-ci apparaissent rarement et aléatoirement à la mort d’un ennemi – et le joueur utilisera rapidement ses trois vies. Après quoi, c’est retour à la case départ et au premier niveau des donjons. Heureusement, l’enchaînement des niveaux varie à chaque mort ce qui limite le sentiment de frustration et de répétition.

Variés, les donjons imposent parfois des énigmes aux joueurs, en plus d’éliminer tous les ennemis. Celles-ci sont extrêmement basiques et semblent n’avoir pour objectif que de ralentir un tant soit peu la course effrénée du joueur.

Le joueur peut choisir son héros parmi 6 personnages de base.

ReadySet Heroes intègre également quelques aspects RPG en permettant au joueur de modifier l’équipement de son héros. À chaque fin de niveau, le joueur sera récompensé par un coffre contenant une pièce d’armure ou une arme aléatoire. Celles-ci peuvent améliorer certaines statistiques du personnage – force, santé, vitesse, magie – ou les réduire. Le joueur devra comparer les bonus et malus qu’offrent ces objets pour faire son choix.

Il peut également récupérer des diamants en tuant ses ennemis qui vont augmenter ses statistiques. Mais leur impact est extrêmement minime, c’est dommage.

Les 6 personnages de bases ne se différencient que par leur apparence. Au final, tous reposent sur le principe du hack’n’slash. Au fur et à mesure des niveaux, ils peuvent tout de même se renforcer avec de nouvelles compétences aléatoires , notamment le lancer des boules de glaces ou la téléportation qui s’acquièrent grâce aux coffres de fin de niveau. Quant aux 4 autres personnages accessibles après avoir relevé certains défis, ils n’offrent pas plus d’intérêts que leur esthétique.

Pensé pour le multijoueur

Dans le mode “Exploration et bagarre”, les joueurs s’affrontent pour remplir un objectif précis.

Nul doute que le jeu de Robot Entertainment a été développé pour se jouer à plusieurs, en local ou en ligne. Dès le menu principal, le jeu propose de jouer en ligne avec le mode « Exploration et bagarre », un mode qui se joue jusqu’à 4 joueurs et qui propose de se mesurer à d’autres joueurs pour traverser le plus de donjons possible dans un temps imparti. Au bout du chrono, les joueurs se retrouvent alors dans le même donjon et doivent réaliser des épreuves.; récupérer le plus d’or possible ou allumer le plus de feu en deux minutes, par exemple.

Cette rencontre entre tous les joueurs est certainement l’aspect le plus amusant du jeu, même si l’étape précédente – traverser les donjons – gâche un peu le plaisir. De plus, les défis imposés sont parfois répétitifs ou exigent beaucoup de parties avant que de nouveaux se débloquent, ce qui est vraiment dommage.

Le mode « Exploration et bagarre » peut se jouer en local, mais aussi en ligne, en tout cas théoriquement. Dans la pratique, c’est plus compliqué. En effet, nous avons rencontré quelques problèmes au niveau du matchmaking. Impossible de trouver des coéquipiers en ligne. Vous aurez plus de chance de jouer à plusieurs en local, comme l’impose l’autre mode du jeu, Exploration de Tour, plutôt qu’en ligne.

Mignon, mais perfectible

Les personnages peuvent acquérir des sorts lors de leur progression.

Très coloré et très mignon de par son esthétique simple et enfantine, ReadySet Heroes plait à l’œil sans pour autant être un chef d’œuvre. L’univers fonctionne malgré tout par sa simplicité et son efficacité. On regrette cependant le manque de soin apporté à la gestion de l’environnement. Les ennemis arrivent à nous blesser même s’ils ne nous ont pas réellement touchés, même constat du côté des pièges.

Si le jeu est dépourvu de dialogues – le jeu ne développe aucune histoire –, les personnages se laissent aller à quelques commentaires ici et là lorsqu’ils gagnent un combat ou portent un nouvel équipement. Des commentaires énergiques qui n’apportent pas grand-chose, si ce n’est une once de personnalité au personnage. Un engouement que l’on retrouve également dans la voix off qui commente les parties.

Conclusion

Malgré son aspect fun et son design coloré, ce dungeon-crawler aux morts semi-punitives peine à séduire. L’exploration des différents donjons ne présente pas de réel intérêt en dehors de passer au niveau suivant. Les énigmes pour y arriver sont rudimentaires et les ennemis se révèlent plus redoutables de par leur nombre que leur talent. ReadySet Heroes a été pensé pour se jouer à plusieurs, malheureusement, le matchmaking ne permet pas de jouer en ligne. Quant aux parties en local, on a vite fait le tour du jeu, et ce malgré que celui-ci mise beaucoup sur une génération aléatoire de niveaux. En matière de dungeon crawler, on trouve beacoup mieux sur le marché.

ReadySet Heroes

4.9

Gameplay

4.5/10

Contenu

4.5/10

Graphismes

5.0/10

Bande son

5.5/10

Finition

5.0/10

Les + :

  • L'univers coloré et bon enfant
  • Les voix et effets sonores
  • Amusant, malgré sa simplicité
  • Petit prix (19 euros)

Les - :

  • Des problèmes de gestion de l'environnement
  • Le online est désert
  • Répétitif
  • Un gameplay trop simple