Le marché enregistre une progression de 3%, selon les chiffres d’IDC.

Au troisième trimestre 2019, plus de 70,4 millions de PC auraient été vendus à travers le monde, selon les chiffres d’IDC. Par rapport au troisième trimestre 2018, cela représente une croissance nette de 3% des ventes.

Ces excellentes performances seraient liées à la fin du support de Windows 7, dont la mort devrait être prononcée en 2020 et qui a poussé de nombreuses entreprises à renouveler leur parc informatique.

Lenovo occupe la première place du podium avec plus de 17,3 millions de machines vendues dans le monde, juste devant HP et ses 16,8 millions de PC et Dell et ses 12,1 millions d’ordinateurs. Le trio de tête accroît son avance sur Apple (5 millions) et Acer (4,4 millions), tous les deux en pertes de vitesse.

Les trois plus gros fabricants de PC enregistrent tous des ventes en forte croissance (respectivement +7,1%, +9,3%, +5,3%), aux dépens d’Apple, qui voit ses parts de marché baisser de 6,1% et d’Acer, qui recule de 7,2%.

Apple conserve enregistre toutefois de bons résultats sur le marché américain, où l’entreprise voit ses ventes progresser de 0,2% selon l’institut Gartner. Aux Etats-Unis, les parts de marché de la pomme s’élèveraient encore à 14,8%. Apple occuperait la quatrième place du classement, juste derrière Lenovo (15%), Dell (26,7%) et HP (29,6%). Microsoft verrait ses parts de marché en nette augmentation également puisqu’il occuperait désormais la cinquième place du podium, avec 4,1% de parts de marché. Il n’occuperait toutefois que la septième place au niveau global.

Au niveau global, Gartner n’enregistre qu’une progression d’1,1% des ventes. La méthode de Gartner exclut toutefois les ventes de Chromebooks de Google pour des raisons qui ne sont pas justifiées.