Un peu plus de deux ans après le très sympathique The Surge, Deck 13 revient avec une nouvelle itération de son univers futuriste et punitif largement inspiré de Dark Souls. Le studio allemand a-t-il réussi à pousser son concept vers le haut ou The Surge 2 est-il (déjà) la suite de trop ?

Un scénario plus travaillé, mais léger

Certains endroits sont forts sombres.

Dans cette nouvelle aventure, le joueur incarne un survivant d’un crash aérien qui se réveille dans le centre médical d’une prison en pleine mutinerie. Après s’en être échappé, notre survivant va se mettre à la recherche d’une jeune fille, également survivante du crash, dans la ville de Jericho. Une quête évidemment complexe étant donné la présence de nombreux humains augmentés dont une sympathique secte de malades mentaux.

Si le scénario de ce second opus est plus travaillé que celui du premier, il manque tout de même un peu de profondeur. Les bases sont là et le jeu construit quelque chose en posant les décors et en donnant un objectif à atteindre, mais sur la durée, cela manque tout de même de poids. On pardonnera facilement à Deck 13 ce petit défaut, The Surge 2 est avant tout un jeu qui se joue plus qu’une histoire qui se vit. Par ailleurs, en comparaison au premier volet, on n’a pas vraiment de quoi se plaindre.

Des combats puissants et nerveux

The Surge 2 met en scène des combats brutaux et sanglants.

The Surge 2 repend largement les principes de son prédécesseur – et ce n’est pas forcément une mauvaise chose – tout en les poussant un peu plus loin. Plongé dans un univers futuriste, le joueur contrôle un personnage homme ou femme – on y reviendra – à travers son périple jonché d’embuches. Une exploration qui poussera le joueur à de nombreux combats lourds et puissants où enchainer les attaques sera tout aussi important qu’esquiver les coups. Le joueur devra également prendre en compte sa jauge d’endurance au risque de ne plus avoir de jus pour fracasser son adversaire. Vous l’aurez compris, The Surge 2 exige un certain doigté pour ne pas mourir continuellement.

Largement inspiré de la saga des Dark Souls, le titre de Deck 13 se veut punitif. Ici, les morts seront nombreuses et auront un goût amer puisqu’elles seront synonymes de retour au dernier point de sauvegarde et de perte des pièces que vous aviez pu ramasser. Il faudra donc se montrer de taille dans les combats nerveux de The Surge 2. Heureusement, le joueur aura tout de même la possibilité de venir ramasser son butin dans un délai imposé, mais il lui faudra pour cela affronter de nouveau les ennemis qu’il avait réussi à exterminer. Double punition.

The Surge 2 intègre aussi de nombreux aspects d’actions RPG. Ils sont d’ailleurs également au centre de l’aventure. Ainsi, durant son exploration et ses nombreux massacres, le joueur pourra récolter des pièces détachées et des membres d’exosquelettes sur le cadavre de ses ennemis pour s’améliorer. Grâce à des cellules médicales robotisées, le joueur peut améliorer les statistiques de son personnage, notamment sa santé, son endurance et son endurance, mais aussi lui viser des membres robotiques et autres implants.

Une stratégie d’attaque

Le joueur doit viser certains membres de ses ennemis pour les tuer plus facilement.

Pour venir à bout de ses ennemis, le joueur devra abuser du système de localisation des coups sur certains membres. Il pourrait ainsi choisir de frapper sur la tête, les bras ou les jambes de son adversaire en fonction de son équipement et de son objectif propre. En effet, si le joueur souhaite en finir vite avec le combat, il peut se concentrer sur les parties non protégées de son adversaire, mais s’il souhaite obtenir de nouveaux équipements, il peut se focaliser sur les membres équipés de telles ou telles armes et armures. Cela rendra l’affrontement plus long, mais au final, le joueur pourra récupérer la pièce. C’est une manière d’améliorer son personnage qui prend du temps, mais qui permet également de le personnaliser comme on le souhaite. D’autant plus que The Surge 2 propose un panel d’armes et d’équipements riches et variés.

On notera tout de même un manque d’indications claires et précises. Le jeu affiche effectivement des indications – parfois difficiles à lire à cause des mouvements étranges de la caméra –, mais celles-ci se révèlent peu claires. Il arrive qu’on ne sache pas exactement quoi faire à cause du manque de précisions des indications. Évidemment, cela peut avoir des répercussions mortelles au combat.

Des nouveautés intéressantes

Les ennemis sont nombreux et plus ou moins forts.

Si le nouveau titre de Deck 13 reprend énormément d’aspects du premier volet, le studio a également apporté quelques nouveautés à son univers futuriste. En effet, les combats sont plus nerveux grâce à un système de contrecoups directionnel. Le joueur va pouvoir réaliser une importante attaque sur son adversaire en parant ses coups au bon moment et dans le bon sens. Pour cela, le joueur devra anticiper le coup de son ennemi et la direction dans laquelle il va frapper pour pouvoir l’esquiver et en profiter pour le matraquer. Comme tous les autres aspects de combats de The Surge 2, cela exige d’excellents réflexes de la part du joueur, mais ça en vaut la peine.

Pour l’aider dans ses combats, le joueur pourra également compter sur des drones qui se révèleront très utiles lors d’affrontements contre des boss. D’ailleurs, The Surge 2 corrige un aspect critiqué sur le premier volet ; le nombre de boss. Sur le précédent opus, le titre n’en proposait que 7. Ici, ils sont seulement au nombre de 6, mais Deck 13 a ajouté une demi-douzaine de mini-boss qui viennent dynamiser la partie.

Implication réelle du joueur

La violence est partout.

Si dans le premier opus, Deck 13 nous imposait le sympathique Warren, The Surge 2 nous offre la possibilité de personnaliser notre héros ou héroïne. Un nouvel aspect de personnalisation très poussé qui permettra au joueur de modifier le type de visage, les yeux, la bouche, les cheveux, mais aussi la couleur de peau et l’âge de son personnage. Une manière pour le studio de favoriser un certain lien avec son avatar, malgré le fait que celui-ci soit privé de la parole. N’entendez pas par là qu’il ou elle est muet(te), le héros ou héroïne dialoguera avec divers personnages plus ou moins importants au cours de son aventure, mais à aucun moment nous n’entendrons le son de sa voix.

Le joueur aura tout de même un rôle à jouer dans les conversations puisqu’il pourra choisir quelle réponse donner parmi une sélection proposée. L’occasion pour le joueur d’en apprendre plus sur ce qu’il s’est passé sur Jericho ou sur l’histoire des personnages.

Joli, mais peu original

L’environnement de The Surge 2 est plus diversifié.

Pour ce qui est de l’univers, Deck 13 ne propose rien de vraiment très original, mais cela n’en reste pas moins très joli. On est devant quelque chose de très futuriste et mécanique, mais aussi très coloré. Un plaisir pour les yeux. The Surge 2 propose tout de même davantage d’environnements différents que dans le premier volet (forêt, ville, etc.). Par ailleurs, Deck 13 livre une carte gigantesque et tentaculaire que le joueur devra explorer autant pour progresser dans le jeu, que pour repérer les nombreux raccourcis histoire de revenir plus rapidement à son lieu de décès.

On notera tout de même un gros bémol au niveau de la caméra qui se montre un peu folle lorsqu’on cible un ennemi. Un aspect vraiment compliqué étant donné que le jeu se base essentiellement sur le ciblage d’ennemi. De plus, le jeu se révèle parfois un peu trop sombre à certains endroits, rendant la lisibilité de l’image compliquée. Là aussi, lors de combat, ça peut vraiment nuire à la partie.

En définitive, si The Surge 2 parvient à améliorer la recette, il ne faut toutefois pas s’attendre à une révolution. Les bases restent les mêmes, le contenu est un peu plus riche, mais le titre souffre toujours des mêmes défauts, avec sa direction artistique moyennement inspirée, sa bande sonore qui n’a malheureusement rien de mémorable et son scénario qui manque de profondeur. Difficile de se décrocher de l’image du clone de Dark Souls…

Conclusion

Le moins que l’on puisse dire en jouant à The Surge 2, c’est que le studio allemand a intégré les critiques faites au premier volet pour proposer un jeu plus abouti et travaillé. Avec plus de boss, plus d’équipements et un level design aux petits oignons, Deck 13 nous livre une suite savoureuse. Plus nerveux au niveau des combats avec des ajouts intéressants, The Surge 2 se montre également plus élaboré que son prédécesseur ; plus grand, plus beau et diversifié, mais le titre a tout de même du mal à trancher avec le premier. The Surge 2 manque toujours de personnalité, tant au niveau de sa direction artistique, très banale, que de son univers ou de son scénario. Le fun est toutefois bien là et le titre du studio allemand parvient à impliquer le joueur dans l’aventure avec la difficulté croissante du jeu. 

The Surge 2

7

Gameplay

7.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

6.5/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Des combats toujours plus nerveux
  • Des ajouts intéressants
  • Plus de boss et mini-boss
  • Le système de localisation des dégâts
  • Plus beau, plus grand, plus varié

Les - :

  • Une caméra qui a parfois du mal
  • Quelques décors trop sombres
  • Scénario encore très léger
  • Quelques bugs
  • Ca manque un peu d'identité