La firme chinoise commence à produire ses propres équipements 5G suite aux restrictions américaines.

Les États-Unis sont en guerre commerciale contre la Chine depuis plusieurs mois, mais le gouvernement américain s’attaque tout particulièrement à Huawei au nom de la sécurité nationale. En effet, les États-Unis accusent la firme chinoise de vouloir espionner le peuple américain grâce au déploiement de ses technologies 5G.

Une situation compliquée pour Huawei – qui a déjà dû faire une croix sur sa collaboration avec Google pour Android – à laquelle la firme chinoise aurait tout de même trouvé une solution, comme le rapporte Reuters.

Pour ses antennes, le groupe Huawei a commencé à produire des équipements 5G sans composants américains. Il prévoit d’en doubler la production dans les prochains mois et donc de passer d’une production mensuelle de 5000 stations de base dès octobre à 1,5 million de stations de base 5G en 2020, afin de soutenir le déploiement des réseaux 5G dans le monde.

Cette alternative toute trouvée aux pressions américaines n’aurait pas d’impact sur les performances des équipements Huawei. Selon Will Zhang, responsable de la stratégie, les stations de base Huawei de nouvelle génération seront même plus performantes.

Huawei se dit malgré tout ouvert à la discussion avec les États-Unis. Le groupe chinois envisagerait même de refaire appel aux fournisseurs américains habituels si la situation venait à s’arranger. Le patron du groupe chinois, Ren Zhengfei, a également rappelé qu’il était prêt à mettre à disposition ses technologies 5G au service des Etats-Unis.