Asmodee porte le plus célèbre jeu de plateau Z-Man en jeu vidéo avec l’espoir de partir à la conquête d’un nouveau public. Pandemic, le jeu vidéo, est toutefois loin d’être à la hauteur.

Parmi les jeux de plateau les plus populaires du moment, Pandemic a finalement droit à une adaptation en jeu vidéo sous la direction d’Asmodee Digital. Comme il l’avait fait par le passé avec d’autres classiques du jeu de plateau, Asmodee porte Pandemic en version numérique, sans vraiment prendre de risques au niveau du contenu.

L’interface du jeu reste très sobre.

Car, n’ayons pas peur de le dire d’entrée de jeu, Pandemic est un portage très paresseux du jeu de plateau. Là où d’autres studios avaient pris le risque de livrer des titres qui s’écartaient du matériau d’origine, à l’image de l’excellent Risk d’Electronic Arts d’il y a une dizaine d’années, Asmodee se contente de nous livrer un portage sans aucune originalité.

Le concept n’a pas changé : le joueur doit endiguer plusieurs pandémies en coopérant avec 1 à 3 autres joueurs. En mettant les spécialités de chacun des personnages à contribution (du chercheur au scientifique, en passant par le docteur, présent sur le terrain), le joueur développera vaccins et remèdes, tout en endiguant la propagation des virus. Chaque joueur peut opérer quatre mouvements par tour, en voyageant d’une partie à l’autre de la carte, en inversant des cartes de son jeu ou en accomplissant différentes actions qui lui permettront de se rapprocher de son but. Stressant, le titre est beaucoup plus stratégique qu’il n’y paraît et a surtout été pensé pour être joué en coopération.

Dans le fond, le concept n’a pas changé d’un iota dans cette adaptation très fidèle au matériau d’origine. Pandemic a toutefois perdu son âme durant le voyage… Tout d’abord, en terme de visibilité, puisque la carte étant assez grande, la caméra zoomera sur certaines parties du globe et il faudra sans cesse la déplacer pour avoir un aperçu de la situation globale. Pas très pratique, même s’il était difficile de faire autrement. Ensuite, parce que le jeu perd tout son fun en multijoueur, les interactions se faisant à travers un titre numérique et plus autour d’une table. Or, les fans le savent, une grande partie du fun de Pandemic venait justement de ces interactions entre les joueurs et du stress que l’évolution de la pandémie provoquait auprès des joueurs.

L’interface aseptisée du jeu ne donne pas vraiment envie de s’y plonger. Les nouveaux venus, qui découvriront Pandemic avec le jeu, auront d’ailleurs bien du mal à se lancer dans l’aventure vu l’absence complète de réel tutoriel. Tout au plus pourront-ils tenter de déduire les règles du jeu des quelques missions qui lui sont confiées dans le mode solo. On zappera d’ailleurs rapidement ce dernier, qui ne présente pas de réel intérêt dans la mesure où le joueur contrôlera ici tous les spécialistes et ne devra plus interagir avec personne d’autre…

Beaucoup plus surprenant encore : le jeu ne propose aucun mode multijoueur en ligne. Il faudra en effet se contenter d’un mode multi en local uniquement – forcément moins convivial que le jeu de plateau réel. Un choix très surprenant dans la mesure où cette version numérique du jeu avait pour principal intérêt de permettre au joueur d’affronter ses amis en ligne…

Avare en contenu, le jeu d’Asmodee aura donc bien du mal à séduire les gamers. D’autant plus que sa réalisation est loin d’être à la hauteur de nos attentes avec un univers graphique et sonore très fades, dans la droite lignée des autres productions du studio. C’est d’autant plus regrettable que le jeu est vendu 19,99€ tout de même. Bonne nouvelle toutefois : le contenu du jeu devrait évoluer. Les développeurs promettent l’ajout d’au moins un nouveau mode de jeu. Aucun mode en ligne ne serait toutefois au programme à l’heure d’écrire ces lignes…

Conclusion

Difficile de comprendre ce qui a bien pu passer par la tête d’Asmodee dans ce portage de l’excellent jeu de plateau “Pandemic”, dépourvu de modes de jeu en ligne et de tutoriel. Les nouveaux venus auront bien du mal à comprendre les règles complexes du jeu sans passer par un tutoriel en ligne. Les habitués regretteront l’absence d’un mode en ligne – pourtant seul intérêt de ce portage. Avare en contenu, mal-fignolée et finalement très mal réalisée, cette adaptation de Pandemic est malheureusement loin d’être à la hauteur de nos attentes. Seule bonne nouvelle : le jeu est compris dans l’abonnement GamePass de Microsoft. 

Pandemic

3.6

Gameplay

4.0/10

Contenu

4.0/10

Graphismes

3.0/10

Bande son

3.0/10

Finition

4.0/10

Les + :

  • Le célèbre jeu de plateau sur consoles!

Les - :

  • Pas de tutoriel pour les débutants
  • Des menus sans aucun charme
  • Une réalisation graphique très cheap
  • Pas de mode de jeu original
  • Pas de mode multi en ligne